La paix en Europe grâce au charbon et à l’acier… et l’idée de Jean Monnet

L’histoire de l’amitié franco-allemande commence au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale. L’Europe était alors en ruines, dévastée et il fallait tout reconstruire. Mais avant tout, il fallait trouver une solution pour que l’Allemagne et la France s’entendent à nouveau pour ensuite arriver à une paix durable en Europe. Restait à imaginer un système de relations entre les deux pays qui le permette… L’idée viendra du Français Jean Monnet, un fonctionnaire et un Européen convaincu. Il proposera une construction « à petits pas », basée sur une collaboration entre les Français et les Allemands. Son idée de génie est très simple, l’Allemagne et la France doivent produire et commercialiser ensemble leur charbon et leur acier. Ces deux produits étaient, à cette époque, particulièrement importants pour la reconstruction de l’Europe. Le charbon permettait de produire de l’énergie et l’acier constituait un produit d’une grande importance symbolique, car il permettait notamment – mais pas seulement – de fabriquer des armes. L’idée de Jean Monnet sera reprise par le ministre des Affaires étrangères français, Robert Schuman.  Le 9 mai 1950, Robert Schuman fait son célèbre discours : il propose officiellement la mise en commun des ressources en charbon et en acier de la France et de l’Allemagne dans une organisation ouverte aux autres pays d’Europe. La construction européenne est lancée de même que le rapprochement entre les deux pays jadis ennemis…

Le Traité de l’Elysée, une histoire d’amitié entre la France et l’Allemagne 

Très vite, d’autres initiatives vont voir le jour pour rapprocher davantage ces deux pays. A partir de 1958, le rapprochement franco-allemand va même se transformer en réelle réconciliation sous l’impulsion de deux hommes : le Français Charles de Gaulle, alors président de la République française et l’Allemand Konrad Adenauer, chancelier de la République fédérale d’Allemagne. Les deux hommes souhaitent instaurer une amitié durable entre les peuples des deux pays et pour ce faire, ils vont imaginer un projet basé sur une coopération dans plusieurs domaines : la politique étrangère, la défense ainsi que l’éducation et la jeunesse. Au programme : une consultation politique régulière sur les grandes questions internationales et pour les jeunes, un rapprochement concret grâce à l’apprentissage de la langue du pays voisin et les échanges. Cette coopération deviendra officielle le 22 janvier 1963 avec la signature du Traité de l’Elysée, destiné à renforcer concrètement la collaboration entre les deux pays.

Le Traité de l’Elysée est toujours aujourd’hui une véritable référence en matière de coopération franco-allemande et dans de nombreux écoles et établissements scolaires, la journée franco-allemande du 22 janvier est même devenue un vrai rendez-vous annuel pour mieux faire connaître la culture et la langue du pays partenaire.

ARTE, la chaîne de télévision franco-allemande installée à Strasbourg
A Strasbourg, ARTE, la chaine de télévision culturelle franco-allemande, installée dans le Quartier européen, est un autre résultat très concret de cette amitié franco-allemande. Depuis 1992, ARTE invite tous les téléspectateurs curieux à découvrir la culture de leurs voisins européens, à commencer par les Français et les Allemands. La chaîne propose notamment des téléfilms, des séries, des documentaires, des magazines culturels, des concerts, des spectacles et des émissions pour les enfants. Tous les programmes sont bien entendu diffusés en français et en allemand et certaines émissions sont également sous-titrées en anglais, espagnol, polonais et italien, ce qui fait que 70% des Européens peuvent regarder ARTE dans leur langue maternelle – un vrai rapprochement entre Européens donc, via les langues et la culture !!

Le savais-tu ? Le nom ARTE n’est pas le fruit du hasard…

Le nom ARTE est un acronyme, c’est-à-dire un mot formé à partir des initiales de plusieurs mots différents. Le nom complet de la chaîne est en fait Association Relative à la Télévision Européenne.

Pour célébrer et faire vivre la paix et l’amitié franco-allemande, nous avions proposé aux classes inscrites à notre projet de participer à différentes activités en lien avec cette même thématique : quiz, collage créatif, micro-trottoir, vidéo ou encore œuvre revisitée… les possibilités étaient nombreuses. Plusieurs classes se sont mises au travail et nous ont fait parvenir de très belles créations :

Ecole Internationale Robert Schuman à Strasbourg – classes CM2a et CM2c de Mme RODRIGUEZ
Ecole Sainte-Anne à Strasbourg – classe de CM1B de Mme ROLLING
Ecole Sainte-Madeleine à Strasbourg – classe de CM2 bilingue de Mme ARENS

Après délibération, le jury a finalement opté pour la réalisation – une vidéo sur l’amitié franco-allemande des élèves de la classe de Mme Arens de l’Ecole Sainte Madeleine. Un choix franchement difficile car nous avons réceptionné des contributions vraiment très chouettes et surtout très variées, allant du quiz au dessin en passant par les vidéos – BRAVO à vous tous donc pour vos superbes créations !!

Les élèves de Madame Arens nous ont également  envoyé plusieurs dessins, accompagnés du message suivant :
Nous avons pris la liberté de penser qu’éventuellement il ne devait pas forcément s’agir d’une girafe, voici donc les idées de mes élèves : une sculpture qu’on placerait devant le bâtiment d’Arte à Strasbourg et qui attirerait l’attention !”

Une idée jugée très originale par le jury qui est d’ailleurs tombé sous le charme du dessin “Augenbaum” réalisé par Raphaël Heu. Toutes les œuvres des élèves de l’Ecole Sainte Madeleine sont exposées dans notre galerie virtuelle que nous vous invitons à visiter sans tarder !! 

 
La remise du prix – un abonnement de 12 mois au magazine “Mia Europo” – a eu lieu le mardi 18 mai 2021 dans la cour de l’Ecole Sainte Madeleine. Après la séance photo, chaque élève s’est vu remettre un sac de petites surprises européennes afin de continuer et faire durer encore un peu les activités autour de l’Union européenne. 

 

Die deutsch-französische Freundschaft : une vidéo de la classe de CM2 bilingue de l'Ecole Sainte Madeleine, Strasbourg

Lire la vidéo

Nous vous invitons également à « feuilleter » l’ouvrage en ligne ci-dessous dédié à notre projet. Vous y trouverez d’ores et déjà certaines contributions des élèves et l’ouvrage sera bien entendu complété tout au long du projet – bonne découverte à tous !!

Activité BONUS :

A l’occasion de la Journée franco-allemande, le 22 janvier, nous avions invité les classes inscrites à la thématique « La paix et l’amitié franco-allemande/ARTE » de notre projet « A la découverte du Quartier européen – un projet pour et par les enfants » à participer aux festivités en leur proposant une activité BONUS – la voici : 

Le 22 janvier, c’est l’anniversaire du Traité de l’Elysée et une grande fête imaginaire est organisée à cette occasion. Chaque invité devra apporter un gâteau d’anniversaire pour célébrer cette amitié franco-allemande qui dure depuis 1963. Comment serait ton gâteau si tu faisais partie des invités ? Dessine-le et ajoutes-y un message d’anniversaire – à rédiger en français ou en allemand ou les deux selon ton envie !! 

Nous avons eu la chance de réceptionner pas moins de 136 magnifiques gâteaux et tous les participants se sont donné beaucoup de mal pour créer des œuvres à la fois appétissantes et colorées !! Pour tous les voir, visitez notre galerie virtuelle


Après délibération, le jury a finalement sélectionné l’œuvre de : LISE OANCEA – Ecole Robert Schuman à Strasbourg (classe CM2a de Mme Rodriguez). La remise du premier prix a eu lieu le mardi 23 mars 2021 dans la cour de l’école. Encore toutes nos félicitations à Lise qui a fait gagner à sa classe un panier surprise franco-allemand – et européen aussi !! – avec des lectures, des jeux, des gourmandises sucrées et salées etc. Tous les élèves ont également pu repartir avec un sac de petites surprises européennes afin de continuer encore un peu l’activité autour de l’Union européenne. 

 

Un grand MERCI à tous les élèves ayant participé à cette activité :

Ecole Jacques Gachot à Drusenheim (classes de CE2/CM1b et CM2b de Mme Rietsch)
Ecole Internationale Robert Schuman à Strasbourg (classes CM2a et CM2c de Mme Rodriguez)
Ecole Sainte-Madeleine à Strasbourg (classe de CM2 bilingue de Mme Arens)
Ecole primaire de Weyersheim (classe CM1-CM2 de Mme Khiathi)

Nous vous invitons encore une fois à visiter la galerie avec les 136 superbes contributions – grâce à vous, la fête imaginaire autour du Traité de l’Elysée peut maintenant commencer !!