Expliquer l’Europe n’est pas toujours très facile. Pour t’aider, tu trouveras sur cette page des explications, des mots qu’il est important de connaitre pour bien comprendre l’Union européenne et le Conseil de l’Europe.

Le Conseil de l’Europe est une institution européenne de défense des droits de l’homme, située à Strasbourg. Il a pour principal objectif de défendre les droits de l’homme mais il se penche également sur des problèmes de société tels que le racisme, l’intolérance, la drogue, la cybercriminalité ou encore le terrorisme. 47 pays européens font aujourd’hui partie du Conseil de l’Europe et s’engagent de ce fait à appliquer des règles communes en matière de droits de l’homme. Ces règles sont contenues dans la Convention européenne des droits de l’Homme, signée par tous les pays membres de l’organisation.

Une convention est un texte par lequel les Etats signataires s’engagent à respecter et à suivre certaines règles, définies d’un commun accord.

La Convention européenne des droits de l’homme est un texte rédigé par le Conseil de l’Europe et qui décrit en détail tous nos droits d’êtres humains. Cette convention protège notamment les droits suivants : la liberté d’expression, la liberté de pensée, de conscience et de religion, le droit de vote et d’être candidat à des élections de même que le droit à l’égalité entre les hommes et les femmes. Par ailleurs, ce même texte interdit entre autres : les discriminations, l’esclavage et le travail forcé, la torture et la peine de mort. Signée en 1950, la Convention européenne des droits de l’homme protège aujourd’hui les droits de plus de 830 millions de citoyens en Europe.

Le terme démocratie fait référence à un système politique dans lequel le peuple exerce le pouvoir par le biais de représentants élus lors d’élections libres. Le mot « démocratie » vient d’ailleurs des termes grecs « demos » signifiant « peuple » et « kratos » signifiant « pouvoir ».

Par droits de l’homme, on entend une série de droits destinés à protéger chaque être humain et dont peut bénéficier chacun d’entre nous, indépendamment de notre nationalité, sexe, couleur de peau, langue, religion etc. Généralement, ces droits sont reconnus au travers de textes et/ou d’accords, dont notamment la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789), la Déclaration universelle des droits de l’homme (1948) ou encore la Convention européenne des droits de l’homme (1950). On parle à la fois de droits (p.ex. la liberté d’expression, la liberté de pensée, de conscience et de religion, le droit à des élections libres) mais aussi d’interdictions (p.ex. la discrimination, l’esclavage et le travail forcé, la torture), toutes ces clauses ayant pour but principal de protéger chaque être humain et d’assurer son bien-être et sa sécurité.

 

Cinq pays souhaitent aujourd’hui rejoindre l’Union européenne : l’Albanie, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Serbie et la Turquie. On les appelle les « pays candidats » à l’adhésion à l’Union européenne. Pour faire partie de l’Union européenne, les pays candidats doivent respecter certaines règles, qu’on appelle des « critères d’adhésion ». Il y a plusieurs conditions, un tout premier étant l’appartenance géographique au continent européen.  Les autres critères sont : le respect des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, être une démocratie (être libre de choisir ceux qui gouvernent), avoir une économie qui fonctionne bien, être capable d’appliquer, au niveau de chaque pays, l’ensemble des règles adoptées par l’Union européenne (appelé « l’acquis communautaire »).

L’Union européenne impose à tout pays souhaitant adhérer à son ensemble le respect de ces règles. Elle négocie avec chacun des pays candidats dans le but de fixer les conditions exactes de son adhésion. Ces règles sont inscrites dans un traité – une sorte de contrat – qui doit être accepté et signé par tous les Etats déjà membres de l’Union européenne.

 

Alors que l’Union européenne avait pour objectif de faciliter les déplacements entre les différents pays, il subsistait une grande difficulté : la monnaie.
En effet, chaque pays de l’Union européenne avait sa propre monnaie, les Allemands avaient le Deutsche Mark, les Français le Franc, les Italiens la Lire etc… donc pour acheter quelque chose dans un autre pays, il fallait échanger sa monnaie, ce qui n’était pas très pratique, et en plus il fallait payer des frais de changement de monnaie.
En 1992, les pays de l’Union européenne ont signé le traité de Maastricht (voir définition du traité) et ont décidé d’adopter une monnaie commune qu’ils ont appelée : “Euro”
C’est seulement 10 ans plus tard, le 1er janvier 2002 que l’euro est devenue la monnaie officielle de 12 pays. 
Aujourd’hui, 19 pays de l’Union européenne utilisent cette monnaie : Allemagne, Autriche, Belgique, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Chypre, Malte, Slovaquie et Slovénie.

L’Union européenne est un vaste territoire de 4,25 millions de km2 (c’est l’addition de la superficie des 27 pays de l’UE). 
Avant les débuts de la construction de l’Union européenne, en 1993, il était très difficile de se déplacer entre les différents pays. Il fallait d’abord s’arrêter à la frontière au poste de douane puis montrer ses papiers d’identité, expliquer les raisons de son déplacement, déclarer ses achats et dans ce cas payer une taxe (un impôt) pour avoir acheté des produits dans un autre pays.
Dès le commencement du projet européen, l’un des objectifs sera de faciliter le déplacement des produits (ce que l’on fabrique : des voitures, de la nourriture…) et de toutes les personnes qui vivent dans l’Union européenne (les Européens). On appelle cela : ” la libre circulation” des marchandises et des personnes.
On dit aussi que l’Union européenne, c’est un grand marché unique ! Car désormais,  on peut vivre, se déplacer, habiter, travailler dans un autre pays de l’Union comme on le ferait dans son propre pays.

Après la seconde guerre mondiale en 1945, la Paix s’installe. Mais, l’Europe se divise en deux blocs, l’Europe de l’Est (Communiste) et l’Europe de l’Ouest (Capitaliste). La frontière qui sépare l’Est de l’Ouest est appelée “le rideau de fer” pour montrer qu’elle est infranchissable. 
En 1961, l’Allemagne de l’Est construit un mur qui sépare la ville de Berlin en Berlin-Est et Berlin-Ouest. Les habitants ne peuvent pas passer d’un côté vers l’autre côté de la ville. Leurs façons de vivre ne sont pas du tout les mêmes. L’Allemagne de l’Ouest, (la RFA) est membre de l’Union européenne, l’Allemagne de l’Est (la RDA) est proche de l’Union soviétique (URSS). 

En 1989, le mur de Berlin cesse d’exister, il est détruit. Les Allemands et les Européens se retrouvent. En 1991, l’Allemagne n’est plus divisée, elle se réunifie. En 2004 et 2007, les pays qui appartenaient au bloc de l’Est rejoignent l’Union européenne.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) est une organisation internationale créée en octobre 1945, juste après la Seconde Guerre mondiale,  par une cinquantaine de pays (dont la France) souhaitant instaurer une paix durable dans le monde après plusieurs années de conflits. Aujourd’hui encore, sa mission est de faire respecter la paix et de calmer les conflits et les guerres dans le monde entier – un super-gendarme en charge de la sécurité mondiale en quelque sorte. L’ONU dispose d’une force d’intervention – des milliers de soldats souvent appelés « Casques Bleus » car ils portent des casques de couleur bleue – qui peut intervenir pour rétablir la paix en cas de conflits entre nations.  Mais en plus de son rôle de gendarme, l’ONU assure aussi d’autres missions comme l’aide humanitaire et la lutte contre la faim. En 2019, près de 97 millions de personnes ont pu bénéficier du programme alimentaire mondial de l’ONU et c’est en effet la première organisation humanitaire mondiale de lutte contre la faim.
Aujourd’hui, l’ONU qui a son siège à New York regroupe plus de 190 pays, soit presque tous les pays du monde entier qui s’emploient tous ensemble à améliorer les conditions de vie dans de nombreux domaines. En 2001, l’ONU a même reçu le Prix Nobel de la paix pour ses efforts en faveur d’un monde mieux organisé et plus pacifique – une belle récompense pour une mission pas toujours facile !!

Un symbole peut-être un objet, un animal, une image, une formule… qui représente, explique autre chose. Par exemple, une colombe est le symbole de la paix.
L’Union européenne a des symboles pour la représenter tout comme chaque pays. Les symboles qui représentent généralement un pays sont : un drapeau, un hymne, une devise et une journée (fête nationale).
→ Les symboles européens :
– Le drapeau de l’Union européenne est un drapeau bleu marqué d’un cercle de 12 étoiles d’or.
– L’hymne européen est l’Ode à la joie tirée de la Neuvième symphonie du célèbre compositeur allemand Ludwig van Beethoven. 
– La devise européenne est “Unie dans la diversité”.
– La journée de l’Europe est célébrée tous les 9 mai en souvenir de la “déclaration Schuman”de 1950, date de naissance de l’Union européenne que nous connaissons aujourd’hui.

Un traité est un accord, une sorte de contrat conclu entre différents pays. C’est souvent les Présidents ou les Premiers ministres des pays qui le signent. Le traité est comme un mode d’emploi qui précise les règles de fonctionnement et d’organisation pour mieux travailler ensemble. 

Le traité fondateur (le premier traité) a été signé à Paris le 18 avril 1951 par 6 pays (les pays fondateurs), la France, l’Allemagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. Ce traité est appelé Traité de Paris, nom de la ville dans laquelle il a été signé.  Le projet conclu dans cet accord est de permettre à ces 6 pays de travailler ensemble dans le domaine du Charbon et de l’Acier afin de se reconstruire, car tout a été détruit pendant la guerre.  La construction européenne est lancée…

Depuis 1951,  six autres traités ont été signés. Le dernier date de 2007, c’est le Traité de Lisbonne.

L’Union européenne n’est pas un pays (un Etat) comme par exemple la France, l’Allemagne. L’Union européenne est composée de 27 pays du continent “Europe” qui ont décidé de s’associer (de travailler ensemble) pour réaliser des projets communs.
Pour cela, les pays de l’Union européenne s’engagent à respecter les mêmes règles (les mêmes lois) et à défendre les mêmes valeurs.

Des valeurs sont des règles, des façons de se comporter que l’on considère comme très importantes et auxquelles on croit, qui nous sont précieuses pour nous permettre de bien vivre ensemble. 

Il y a des valeurs qui nous sont très personnelles comme le droit de vivre, le droit de s’exprimer, il y a des valeurs qui concernent la famille ou la société dans laquelle nous vivons. On peut par exemple citer le respect des autres, l’amitié, la gentillesse…

Après les horribles événements qui ont eu lieu pendant la Seconde Guerre mondiale, les pays européens ont souhaité s’unir en s’engageant à respecter des valeurs communes telles que la démocratie (le droit de vote…), les droits de l’homme : la non discrimination et le respect des différences, le droit à la vie, la liberté religieuse, l’interdiction de la torture et de la peine de mort, l’égalité entre les hommes et les femmes…

Ces valeurs appelées les droits de l’homme, tous les pays de l’Union européenne se sont engagés à les respecter.