Centre d'Information sur les Institutions Européennes

Centre d'Information sur les Institutions Européennes (CIIE)

L’histoire de la construction européenne

Comment toute cette histoire a-t-elle commencé ? La petite histoire d’un grand discours…

Cette histoire de la construction de l’Union européenne a commencé après la fin de la Deuxième Guerre mondiale. L’Europe était alors en ruines et il fallait tout reconstruire. Mais avant tout, il fallait trouver une solution pour que l’Allemagne et la France s’entendent à nouveau pour ensuite arriver à une paix durable en Europe. Restait à imaginer un système de relations entre les pays qui le permette…

Cette idée viendra du Français Jean Monnet, un fonctionnaire et un Européen convaincu. Il propose une construction « à petits pas », basée sur une collaboration entre les Français et les Allemands. Son idée de génie est très simple, l’Allemagne et la France doivent produire et commercialiser ensemble leur charbon et leur acier.

Leur charbon et leur acier ? Mais pourquoi ?

Ces deux produits étaient, à cette époque, particulièrement importants pour la reconstruction de l’Europe. Le charbon permettait de produire de l’énergie et l’acier constituait un produit d’une grande importance symbolique, car il permettait notamment – mais pas seulement – de fabriquer des armes.

L’idée de Jean Monnet sera reprise par le ministre des Affaires étrangères français, Robert Schuman.  Le 9 mai 1950, Robert Schuman fait son célèbre discours : il propose officiellement la mise en commun des ressources en charbon et en acier de la France et de l’Allemagne dans une organisation ouverte aux autres pays d’Europe.

 L’Idée de Jean Monnet et de Robert Schuman était de faire l’Europe pour faire la Paix.

Sais-tu d’ailleurs que l’Union européenne a reçu il y a quelques années en 2012 le très prestigieux Prix Nobel de la Paix pour les nombreuses années de paix ininterrompue que nous connaissons depuis la naissance de ce projet européen en 1950. Cela fait maintenant plus de 70 ans que les pays de l’Union européenne sont en paix. Et une aussi longue période de paix, c’est du jamais vu !!!

Un an après le discours, en 1951, la Communauté européenne du charbon et de l’acier (la CECA) voit le jour. Ce sont 6 pays européens (l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas) qui signent ce premier traité européen, connu sous le nom du traité de Paris.  La construction européenne est lancée…

Encouragée par ses succès, Union européenne passe à la vitesse supérieure.

Quelques années plus tard, en 1957, les 6 mêmes pays décident de se lancer dans une collaboration se rapportant à l’économie et au commerce en signant le traité de Rome. C’est la naissance de la Communauté économique européenne (la CEE) qui est devenue aujourd’hui l’Union européenne. Tu as déjà dû en entendre parler.

L’Union européenne, c’est aujourd’hui un ensemble de 27 pays où les personnes et les marchandises circulent librement.  Mais ça n’a pas toujours été comme ça. Quand tes grands-parents étaient plus jeunes et qu’ils voulaient aller en Allemagne, ils devaient s’arrêter à la frontière et présenter leurs passeports. Quand ils rentraient en France, ils devaient s’arrêter à nouveau et déclarer aux douaniers ce qu’ils avaient acheté. A l’époque, il n’était pas possible de ramener tout ce que l’on voulait… Cela a enfin changé avec l’instauration du marché commun.

Le marché commun ? Là, il faut m’expliquer !

Tu as sans doute déjà accompagné un adulte pour aller faire le marché dans ton quartier ou en vacances. Et alors, que se passe-t-il sur un marché ? Il y a d’un côté des personnes qui vendent des marchandises et de l’autre des personnes qui viennent pour les acheter. Et ces personnes peuvent se promener sur le marché pour acheter et vendre à qui elles veulent.  

Un pays entier comme la France est considéré comme un marché ; on peut vendre et acheter les marchandises françaises partout dans le pays. Aujourd’hui, l’Union européenne est devenue un grand marché commun. Et oui, tu as bien compris, à l’intérieur des 27 pays de l’Union européenne, les personnes sont libres de circuler comme elles le veulent et c’est pareil pour les marchandises.

Avant les débuts de la construction européenne, on trouvait principalement des produits de notre pays, avec le marché commun, les produits peuvent venir de toute l’Union européenne et les personnes peuvent acheter dans n’importe quel pays.

En route vers la monnaie unique…

Quelques années plus tard, les pays de l’Union européenne ont décidé d’aller plus loin avec la mise en place de la monnaie unique, l’euro. En effet, dans une Union européenne où il est possible de circuler librement sans contrôles entre les pays, il y avait encore un petit inconvénient à faire disparaître. Chaque pays avait encore sa propre monnaie : le Franc français, le Deutsche Mark, la Lire italienne … Cela posait des difficultés pour se déplacer et surtout pour faire des achats dans un autre pays de l’Union. En effet, ça  coûtait cher de changer la monnaie, il était difficile de comparer les prix et de se rendre compte de la valeur des choses.

Plusieurs pays de l’Union européenne sont arrivés à l’idée de créer une monnaie unique et c’est donc le 1 er janvier 2002 que l’euro est apparu sous la forme de pièces et de billets dans 12 pays membres de l’Union européenne. Aujourd’hui, 19 pays de l’Union européenne partagent cette même monnaie.

Les 19 pays qui utilisent l’euro sont : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, l’Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, l’Irlande, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, Chypre, Malte, la Slovaquie et la Slovénie. Et les autres ? Le Danemark et la Suède n’ont pas souhaité adopter la monnaie unique. Les autres pays de l’Union européenne ont tous vocation à entrer dans la zone euro dès qu’ils seront prêts.

Les pièces d’euros comportent une face européenne et une face nationale distincte. Il existe 8 pièces d’euros différentes : 1 cts, 2 cts, 5 cts, 10 cts, 20 cts, 50 cts, 1 euro, 2 euros. La gamme des billets en euros comporte sept coupures de 5, 10, 20, 50, 100, 200 et 500 euros. Les billets sont identiques dans l’ensemble de la zone euro et comportent tous une fenêtre, une porte et un pont. Le billet de 500 euros n’est plus imprimé depuis avril 2019.

Les nouveaux défis d’aujourd’hui et de demain

Les pays de l’Union européenne ont souhaité franchir un nouveau pas et travailler ensemble sur des sujets qui sont devenus essentiels dans le monde d’aujourd’hui.  L’Union européenne parle par exemple des problèmes de pollution, de la question essentielle du changement climatique et aujourd’hui plus que jamais de la santé des Européens.

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Consulter nos mentions légales & politique de confidentialité

X