Centre d'Information sur les Institutions Européennes

Centre d'Information sur les Institutions Européennes (CIIE)

Culture

  • 1989 Adoption de la directive Télévision sans frontières 
  • 1992 Avec le traité de Maastricht, la culture devient une compétence de l’Union européenne
  • 2008 Année européenne du dialogue interculturel
  • 2013 Le Label du patrimoine européen est décerné pour la 1ere fois. L’objectif est de mettre en valeur des biens culturels, monuments, sites naturels ou urbains et des lieux de mémoire, témoins de l’histoire et de l’héritage européen
  • 2014 Europe Créative est le nouveau programme cadre pour la culture 
  • 2018 Année européenne du patrimoine culturel
  • 2019 Réforme européenne du droit d’auteur, afin de s’adapter à l’ère du numérique. Le principe est de proposer une meilleure rémunération des artistes et éditeurs de presse à partir du trafic généré par leurs contenus sur des plateformes comme Google ou YouTube

Ce n’est que depuis 1992 avec le traité de Maastricht que l’Union européenne est compétente pour mener des actions culturelles. Celle-ci doit participer à l’épanouissement des cultures des États  membres dans le respect de leur diversité nationale, tout en mettant en évidence l’héritage culturel commun. Cette nouvelle compétence s’inscrit dans le principe de subsidiarité et implique que l’Union n’intervient en matière culturelle que si les objectifs fixés ne peuvent être atteints de façon suffisante par les seuls États. L’action de l’Union doit ici compléter celle des États  afin d’encourager la coopération culturelle entre eux, mais aussi avec les pays tiers et organisations internationales.

Le Programme Europe Créative, c’est quoi ? 
Europe Créative est le programme-cadre de la Commission européenne pour la période 2014-2020 visant à soutenir les secteurs de la culture et de l’audiovisuel. Doté d’un budget de 1,46 milliard d’euros, Europe Créative soutient les secteurs européens de la culture et de la création (cinéma, littérature, musique, télévision, arts du spectacle, etc.) en vue de créer des emplois, favoriser la croissance, ainsi que d’ouvrir de nouvelles perspectives et d’accéder à de nouveaux marchés et publics dans le monde. Ce programme se divise en trois volets : le sous-programme MEDIA, le sous-programme CULTURE et un volet transectoriel. Plus précisément, on retrouve parmi les domaines d’action d’Europe Créative : la traduction et la promotion d’œuvres littéraires sur le marché européen, le label du patrimoine européen et les journées européennes du patrimoine.

Les Jeux Olympiques en clair à la télé
La directive “Télévision sans frontières”  permet d’imposer la diffusion en clair de certains événements sportifs majeurs comme la Coupe du monde de football, les Jeux olympiques ou le Tour de France. Aussi, afin de promouvoir la diversité culturelle européenne, cette directive oblige également les chaînes de télévision européennes, à inclure dans leurs programmes quotidiens plus de 50% d’œuvres d’origine européenne.

Films et TV en ligne à l’étranger : c’est maintenant possible !
Depuis le 1er avril 2018, les citoyens de l’Union européenne peuvent désormais, lors de leurs séjours « temporaires » dans d’autres pays de l’UE, continuer de profiter des contenus numériques payants auxquels ils sont abonnés dans leur pays d’origine. La portabilité transfrontière des services de contenu en ligne est applicable. Ainsi, un abonné à BeinSport ou Spotify peut lorqu’il se déplace dans un autre pays de l’Union européenne, continuer à accéder à ses contenus en ligne.

Europeana Collections: plus de 50 millions de documents en libre accès sur le net
L’Union européenne a participé à la création de la Bibliothèque Européenne Numérique, Europeana, lancée sur le net en 2008Plus de 50 millions de ressources numériques, issues des musées, archives et bibliothèques nationales des 28, sont mises en commun sur le site. Europeana Collections offre un accès multilingue et gratuit à l’ensemble des collections libres de droits.

Des capitales européennes de la culture
Chaque année depuis 1985, une ou deux villes sont choisies pour être les capitales européennes de la culture. Les villes retenues bénéficient d’une aide financière de l’Union européenne pouvant atteindre 1 million d’euros pour réaliser des expositions et des manifestations qui mettent en valeur leur patrimoine culturel et qui rassemblent des artistes de toute l’Europe. L’initiative a permis, jusqu’à présent, d’attribuer le titre à 60 villes dans toute l’Union européenne. Les Capitales européennes de la culture ont déjà été désignées jusqu’en 2022:
 2019 – Plovdiv (Bulgarie) et Matera (Italie) 2020 – Rijeka (Croatie) et Galway (Irlande) 2021 – Timișoara (Roumanie), Elefsina (Grèce) et Novi Sad (Serbie, pays candidat)2022 – Kaunas (Lituanie) et Esch (Luxembourg).

  • Le quartier européen de Strasbourg a obtenu le Label du patrimoine européen en 2015. Depuis sa création au lendemain de la seconde guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui, le quartier est le symbole des valeurs, de l’histoire, de l’intégration et des idéaux européens.
  • En 2018, 70 000 monuments ou sites culturels ont ouvert leurs portes au public à l’occasion des journées européennes du patrimoine.
  • Depuis 2007, un jury composé de députés européens attribue le Prix LUX du cinéma à des films illustrant l’universalité des valeurs européennes et la diversité culturelle présente dans l’UE.
  • Le prix moyen d’une place de cinéma dans l’UE est de 7,10€ (2016).
  • La culture représentait 4,5% du PIB de l’UE en 2018.
  • La journée européenne des langues a lieu chaque année le 26 septembre.
  • Afin de soutenir la diversité culturelle, les plateformes de vidéo à la demande doivent garantir 30% de contenu européen au sein de leurs catalogues.

 

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Consulter nos mentions légales & politique de confidentialité

X