Strasbourg, capitale des droits de l’homme et de la démocratie
A Strasbourg, le respect des droits de l’homme et de la démocratie, c’est capital et plusieurs institutions, situées dans le Quartier européen de la ville, s’occupent aujourd’hui de défendre et de garantir ces valeurs humaines absolument fondamentales. La première d’entre elles c’est le Conseil de l’Europe.

C’est quoi une valeur ?
Mais pour commencer : une valeur… quésaco ?!! Les valeurs sont des sentiments, des manières de faire – en quelque sorte les principes – qui guident chaque personne dans sa vie et qui font que cette personne agit de la façon dont elle le fait. Ces principes sont souvent influencés par la culture et l’entourage de la personne. Des exemples de valeurs : le respect, le partage, la politesse, l’amitié, la famille, l’amour, l’égalité, la liberté, le courage, la sincérité, la sécurité, la vérité etc. Ces valeurs permettent de se structurer et de façonner son identité. On peut effectivement dire que ces principes ont de la valeur… même si on ne peut pas vraiment définir un vrai prix pour chacun d’entre eux ! 
> Des explications complémentaires dans notre petit dico européen

Le Conseil de l’Europe, une question de valeurs et de droits
En Europe, nous partageons les mêmes valeurs fondamentales : les droits de l’homme, la démocratie, la liberté, la diversité, l’égalité, le respect des autres. Le Conseil de l’Europe a justement été créé pour défendre ces valeurs.  Mais pourquoi y attacher tellement d’importance ? La réponse est simple : parce que les valeurs ne sont pas respectées de la même façon partout dans le monde. La démocratie – ce concept inventé à Athènes il y a plus de 2500 ans dont le but est d’assurer le pouvoir pour et par le peuple  – permet justement de garantir que les droits en matière de liberté, d’égalité et de justice soient respectés et s’appliquent pour tous… tout le contraire d’une dictature donc.

Grâce à ce principe de démocratie, dans de nombreux pays – notamment européens – chaque citoyen a des droits et cette année – le 4 novembre très exactement – nous fêtons justement les 70 ans de la Convention européenne des droits de l’Homme qui garantit les droits de 830 millions  d’Européens dans 47 pays différents dans leur vie de tous les jours. Parmi ces droits de l’homme figurent notamment la liberté d’expression, la liberté de pensée, de conscience et de religion, le droit à des élections libres mais aussi l’interdiction de la discrimination et l’abolition de la peine de mort. A Strasbourg, au Conseil de l’Europe, ce sont 47 pays qui travaillent ensemble pour défendre les droits de l’homme. Ces pays s’engagent notamment à appliquer des règles communes en matière de droits de l’homme mais ils se penchent également sur des problèmes de société tels que le racisme, l’intolérance, la drogue ou encore le terrorisme, le bien-être animal et la protection de l’environnement.

Plus de 200 conventions et accords dans de nombreux domaines
Les représentants des 47 pays se réunissent régulièrement pour dialoguer et échanger et ce travail est concrétisé par la signature de conventions, à savoir des accords écrits sur différentes thématiques. Au Conseil de l’Europe, il en existe plus de 200 !! L’accord le plus important est la Convention européenne des droits de l’Homme mais on peut aussi citer : la Convention contre la torture, la Convention sur la cybercriminalité, la Convention contre le dopage dans le sport, la Convention sur la protection des animaux en transport international ou encore la Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l’Europe. Aussi, depuis plus de 70 ans maintenant et grâce à cette collaboration thématique, le Conseil de l’Europe œuvre pour rassembler les Européens autour des valeurs de la paix, la démocratie et la défense des droits de l’homme. C’est d’ailleurs pour cette même raison que Strasbourg porte aussi le nom de Capitale des droits de l’homme et de la démocratie

Le savais- tu ?

Les droits de l’homme sont l’affaire de tous – même des enfants !! Pour sensibiliser les jeunes à ces questions, le Conseil de l’Europe dispose de nombreux outils pédagogiques et informatifs. Le Conseil a également adopté une stratégie sur cinq ans (2016-2021) relative aux droits de l’enfant comprenant cinq domaines prioritaires, à savoir : l’égalité des chances pour tous les enfants, la participation de tous les enfants, la vie exempte de violence pour tous les enfants, la justice adaptée à tous les enfants ainsi que les droits de l’enfant en matière numérique.