Centre d'Information sur les Institutions Européennes

Centre d'Information sur les Institutions Européennes (CIIE)

Journée européenne des langues

Lancée conjointement par le Conseil de l’Europe et l’Union européenne en 2001, la journée européenne des langues a pour objectif de sensibiliser le grand public à la diversité linguistique présente en Europe, de favoriser l’apprentissage des langues ainsi que le multilinguisme et la compréhension interculturelle. Cette journée vise à encourager l'apprentissage des langues tout au long de la vie, que ce soit à l'école ou en dehors. À cette occasion, de nombreuses activités sont organisées à travers l’Europe pour célébrer la diversité linguistique de notre continent.

La journée européenne des langues est célébrée chaque année le 26 septembre

LANGUES OFFICIELLES DE L’UNION EUROPÉENNE

L’UE compte 24 langues officielles. Elle est la seule organisation internationale à reconnaître autant de langues officielles.

 

Les 24 langues officielles et de travail de l’Union européenne sont :
l’allemand – l’anglais – le bulgare – le croate – le danois – l’espagnol – l’estonien – le finnois – le français – le grec – le hongrois – l’irlandais – l’italien – le letton – le lituanien – le maltais – le néerlandais – le polonais – le portugais – le roumain – le slovaque – le slovène – le suédois – le tchèque

Les institutions européennes adoptent des actes législatifs qui s’appliquent à tous les citoyens européens; avant d’entrer en vigueur, ils sont traduits dans toutes les langues officielles afin qu’ils soient compris par tous.

Il est à noter que le Brexit ne signifie pas pour autant la disparition de l’anglais en tant que langue officielle de l’Union. Si le Royaume-Uni est le seul pays européen à avoir présenté l’anglais comme langue officielle au moment de son adhésion, l’anglais est également une langue officielle de deux autres pays européens : l’Irlande et Malte, aux côtés respectivement de l’irlandais et du maltais, même si les deux pays ont choisi d’introduire ces dernières comme langues officielles de l’UE.

Si l’Union européenne compte ainsi 24 langues officielles, 3 sont principalement utilisées comme langues de travail dans les institutions européennes : le français, l’anglais et l’allemand. Ces langues sont utilisées soit de manière indifférenciée comme au Conseil ou à la Commission, soit exclusivement dans l’une d’elle comme au sein de la BCE qui travaille exclusivement en anglais, ou de la Cour des comptes européenne qui travaille majoritairement en français. Il est à noter que dans le cas de la Cour de justice, si la décision est rendue dans la langue de l’affaire, les délibérations se font le plus souvent en français.

Au Parlement européen, chaque député peut s’exprimer dans une des langues officielles. Leur propos sont simultanément interprétés dans les autres langues. Les interprètes servent de voix aux 705 eurodéputés : ils jouent un rôle clé pour assurer une communication efficace en 24 langues. Les sessions plénières du Parlement européen sont toujours interprétées en 24 langues. Mais avec 552 combinaisons possibles, il n’est pas toujours simple de mobiliser tous les interprètes, surtout quand il s’agit de langues rares !

 

L’APPRENTISSAGE DES LANGUES ÉTRANGÈRES À LÉCOLE

En 2002, l’Union européenne s’est donnée pour objectif que chaque citoyen européen ait la possibilité de maîtriser au moins deux langues étrangères en plus de sa langue maternelle, dès le plus jeune âge.

Dans les pays non-anglophones, l’anglais est de loin la première langue étrangère la plus étudiée dans l’UE, elle est même obligatoire dans plusieurs pays. Viennent ensuite le français, l’allemand et l’espagnol. Le russe est la langue non-officielle de l’UE la plus couramment enseignée (2,6%) notamment dans les pays baltes ainsi qu’en Slovaquie et Bulgarie.

La Belgique et le Luxembourg sont deux cas particuliers : ils ont trois langues officielles. Le Luxembourg est le seul pays de l’UE à n’avoir l’anglais qu’en troisième position des langues étrangères les plus fréquemment parlées. Jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire, tous les élèves suivent des cours dans les trois langues du pays : français, allemand et luxembourgeois. En Belgique, la plupart des élèves étudient les langues des communautés voisines. Pour les communautés néerlandophone (Flandre) et germanophone (est de la Belgique), le français est la première langue étrangère. En revanche, les communautés francophones (région de Bruxelles, Wallonie) apprennent le néerlandais comme première langue étrangère.

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Consulter nos mentions légales & politique de confidentialité

X