Centre d'Information sur les Institutions Européennes

Centre d'Information sur les Institutions Européennes (CIIE)

Chronique Europe : Focus sur l’indication géographique protégée

Depuis 1992, l’Union européenne a mis en place différent labels qui reconnaissent l’origine géographique et le savoir-faire des terroirs d’Europe.

Il existe principalement deux labels européens qui protègent les origines géographiques du produit : les AOP et les IGP.

L’Appellation d’Origine Contrôlée (l’AOP), c’est le label qui offre le plus haut niveau de protection en Europe. Il est certifié par un logo rouge et jaune qui se trouve apposé sur de très nombreux produits laitiers, le camembert de Normandie, des huiles, des viandes, comme le Poulet de Bresse, des épices comme le piment d’Espelette. Ce label AOP garantit que toutes les étapes de fabrication du produit ont été réalisées dans l’air géographique protégée d’où proviennent également les matières premières (comme le lait). C’est vraiment le label terroir par excellence.  
Ainsi, ne pourra être appelé « Roquefort » qu’un fromage élaboré à partir de lait de brebis de la race locale (Lacaune) et s ‘il est ensuite affiné et maturé dans les caves naturelles de Roquefort sur Soulzon.

Quant à l’indication géographique, l’IGP, elle établit également un lien entre un produit et une aire géographique. Mais, le cahier des charges est plus souple que pour une AOP. Pour enregistrer une IGP, il n’est pas nécessaire que tous le processus de fabrication ait lieu dans la région concernée. Il est également possible d’utiliser certains ingrédients qui ne proviennent pas de ce terroir. Ainsi, le beurre utilisé dans la Brioche vendéenne peut provenir de Normandie ou de Bretagne, par exemple. Pour l’IGP, le logo apposé sur le produit sera jaune et bleu.  

Combien existe-t-il d’AOP et d’IGP ?
Il existe près de 2000 produits sous AOP au sein de l’UE, la France en compte 489 en 2022  
Pour les IGP, il y a 1350 produits, 260 en France, dont notre fameuse spécialité fromagère, le cancoillotte qui est un mets bien franc-Comtois comme le chantait Hubert Felix Thiéfaine, la choucroute ou le Miel d’Alsace, les mirabelles de Lorraine, le citron de Menton ou la Vanille de la Réunion qui a obtenu une IGP l’année dernière.

Et concrètement Olivier à quoi sert ces labels ?

Ces labels ont été créé d’abord pour protéger les producteurs en certifiant leur production tout en assurant la promotion de l’agriculture locale, mais aussi en donnant un gage de qualité aux consommateurs.

Selon une étude de la commission européenne de 2020, les ventes de produits couverts par une indication géographique représentent une valeur, de près de 75 milliards d’euros dont un cinquième provient d’exportation hors de l’UE.

Aussi, tous ces produits certifiés sont protégés contre les imitations, les contrefaçons dans tous les Etats membres de l’UE.

Une des cas les plus connus a été la tragédie grecque autour de la Feta, qui a apposés des producteurs grecs de Feta contre des usurpateurs d’autres pays, des Français, des Danois, des Allemands qui fabriquaient ce fromage de brebis sous le nom de Feta avec du Lait de vache. C’est l’obtention d’une AOP qui aura permis aux producteurs grecs de se défendre devant la CJUE et désormais, la feta ne peut-être que Grecque

Cette protection va même au-delà de l’UE puisque l’UE a conclu plus de 30 accords internationaux qui permettent la reconnaissance réciproques de nombreuses indications géographiques hors de l’UE comme par exemple avec le Japon ou le Canada.

Alors, même si la pertinence de ce système de protection de la qualité et des terroirs n’est pas du tout remise en cause, une réforme est en cours afin de mieux prendre en compte la protection de l’environnement et le bien être animal.

 

 

Le Centre Europe Direct de Strasbourg et RCF Alsace ont débuté le 11 mars 2020 une nouvelle collaboration. Celle-ci prend la forme d’une Chronique Europe régulière diffusée les mercredis dans le 18-19 en région, présentée par Bénédicte Bossard. RCF est en écoute en Alsace sur le DAB+ et à Nancy sur 93.7 FM et directement sur rcf.fr

> Cliquez ici pour écouter nos autres chroniques

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l’utilisation des cookies.

Consulter nos mentions légales & politique de confidentialité

X