drapeau Ukraine Ukraine

 
 
carte Ukraine
© Commission européenne
 
  • Adhésion au Conseil de l'Europe: 1995
  • Superficie: 603,7 mille km carrés
  • Population: 45,25 millions d'habitants (2014)
  • Capitale: Kyiv (Kiev)
  • Langue officielle: Ukrainien
  • Religion principale: chrétienne orthodoxe, catholique
  • Régime politique: République (régime semi-présidentiel)
  • Chef d'Etat: Petro Porochenko élu président le 25 mai 2014
  • Chef du gouvernement: Premier ministre Volodymyr Groïsman depuis le 14 avril 2016
  • Monnaie: Hryvnia (UAH)
  • Indicatif téléphonique: +380
  • Fête nationale: 24 août, proclamation de l’indépendence de l’Ukraine
 

Histoire

 
Carpates A l'origine ville-Etat, Kiev devint le centre d'un Etat slave très puissant (la Ruthénie) en raison de sa situation particulière sur des routes marchandes lucratives. Mais la convoitise de seigneurs ruthéniens conduit le pays au déclin, le faisant tomber notamment sous le joug cruel des Mongols. Par la suite et durant de nombreux siècles, l’Ukraine sera convoitée et dominée notamment par l’Etat lituano-polonais, la Russie, l’Allemagne, avant de finalement proclamer son indépendance en 1917.

Université de Tchernovtsi
© ukraine-découverte.com
 
  • 1917-1920 : brève période d’indépendance, proclamée par la Rada. Mais peu de temps après, la République populaire ukrainienne est écrasée et les terres ukrainiennes sont partagées entre la Russie, la Pologne, la Roumanie et la Tchécoslovaquie.
  • 1922-1991 : période soviétique.
  • 1922 : première famine suite à la nationalisation des terres et la sécheresse de 1921.
  • 1932-1933 : famine qui fit jusqu’à dix millions de morts. Nation agricole par excellence, les ukrainiens furent condamnés à mourir de faim: afin de prévenir l’exode massif de la population à la recherche de nourriture vers les républiques soviétiques voisines mieux pourvues, les territoires de l’Ukraine soviétique furent isolés par des unités armées. Le résultat en fut le Génocide que les ukrainiens connaissent sous le nom de Holodomor, ou «extermination par la faim».
  • 1937-1938 : les « Grandes Purges » : les exécutions et arrestations du régime stalinien, surtout d’intellectuels ukrainiens, battent leur triste record : quelques milliers d’Ukrainiens sont exécutés ou envoyés vers le Goulag.
 
  • 1941 : l’Allemagne nazie envahit l’URSS.
  • 1943 : les forces soviétiques reprennent Kyiv après une bataille sanglante.
  • 1991 : l’Ukraine proclame son indépendance.
  • 9 novembre 1995 : adhésion au Conseil de l'Europe.
  • 11 septembre 1997 : ratification de la Convention européenne des droits de l'homme et des libertés fondamentales.
  • 1998 : entrée en vigueur de l'accord de partenariat et de coopération avec l'UE (APC) dans le cadre de la politique européenne de voisinage (PEV).
  • 2004 : révolution orange, suite à la contestation des résultats du deuxième tour de l'élection présidentielle. Marque le début d'un rapprochement avec les pays occidentaux, l'OTAN et l'UE.
  • 2008 : adhésion à l'Organsiation Mondiale du Commerce (OMC). Début des négociations pour un accord d'association avec l'UE.
  • 2009 : conclusion du Partenariat Oriental (accord d'association), dans le cadre de la PEV.
  • 2014 Signature d'un accord de libre-échange avec L'union européenne

 

Kiev

 
KievCentre ancien de la culture slave, ville majestueuse, ville aux toits d’or, ville des jardins : ce sont quelques-uns des noms que l’on attribuait à Kyiv. Mais aucun de ces épithètes ne saurait caractériser entièrement la ville ancienne qui se dresse sur les rives du Dnipro. C’est une capitale à la fois ancienne et jeune, coeur administratif, culturel, financier de l’Ukraine, ville comptant plus de 2,6 millions d’habitants. Kyiv est en train de récupérer la renommée d’une des plus belles capitales d’Europe de l’Est. Les rues bordées de châtaigniers charment, la richesse et la diversité de son architecture étonnent. Les temples orthodoxes millénaires, les façades éclectiques des vieux immeubles portent en eux des traces de la grandeur passée de la Rus' de Kyiv.


ste sophieCathédrale Sainte-Sophie
Symbole de la puissance kiévienne, la Cathédrale Sainte-Sophie se voulait être l'égal de la Basilique Sainte-Sophie de Constantinople. Classée patrimoine mondial, elle fut mise en chantier en 1037 sous le règne de Yaroslav le Sage, à l’emplacement de la bataille contre les Petchènes. Elle est considérée comme le plus grand ouvrage d’Europe de l'époque. En effet, sa décoration intérieure, la superficie de ses fresques et de ses mosaїques surpasse toutes ses rivales en construction. Treize coupoles, deux tours à escalier et cinq nefs couvrent une superficie de cinquante-cinq mètres sur trente-sept. Dans l’abside centrale, les quatre arcs soutenant la coupole centrale ainsi que les pendentifs de cette coupole sont ornés de mosaїques. Cette technique est à l’époque la plus chère et la plus résistante. Plus de neuf millions de petits cubes de smalt (verre coloré à l’oxyde de cobalt) ont été posés, représentant plus de 600 mètres carrés de composition. Il subsiste encore près de la moitié de la surface décorée.

photos:
vue générale sur la descente de l'Eglise Saint André, Kiev © Ambassade de l'Ukraine à Paris;
Cathédrale Sainte Sophie © Ambassade de l'Ukraine à Paris
 

Odessa

 
opéraOdessa est la plus grande ville et le plus important port de toute la côte de la Mer Noire. Avec plus de 1,2 millions d’habitants, elle bénéficie d'une des meilleures dynamiques de développement économique. L’industrie des loisirs d’Odessa est sans pareil dans toute l’Ukraine: les théâtres, les concerts, les riches collections des musées surprennent les esthètes les plus exigeants. Un grand choix de loisirs se concentre sur le littoral tels que : centres culturels et sportifs, restaurants, casinos et discothèques, contribuant ainsi à créer une ambiance festive.
Mais le trésor le plus précieux d’Odessa est ses habitants. L’optimisme et le grand humour pour lesquels ils sont connus font que la ville a été surnommée « capitale de l’humour ». A ce titre, les concours d’humour, les festivals de musique et d’art remplissent tout le monde d’une énergie jubilatoire chaque année.

Photo: Opéra d'Odessa © ukraine-découverte.com
 

Yalta

YaltaCélèbre dans l'histoire pour les fameux accords qui y ont été signés en 1945 pour régler le sort de l'Europe après la chute du IIIème Reich, Yalta est avant tout une ville reconnue comme station balnéaire, la plus en vogue dans le pourtour de la mer noire après que le tsar Alexandre II eut choisi la ville de Livavia, toute proche, comme résidence d'été. Elle connu toutefois un déclin économique relatif après la chute du régime soviétique, les populations riches la désertant pour séjourner dans les stations balnéaires de l'Europe occidentale.
Idéalement située sur la côte sud de la Crimée, Yalta offre de nombreuses ballades à effectuer sur ses plages de gallets, avant de visiter la Cathédrale Saint-Alexandre-Nevski, bel exemple d'architecture néo-byzantine, ou l'ancienne résidence d'été des Romanov, palais de style renaissance entouré d'un magnifique parc à la française. Enfin, la maison dans laquelle le grand compositeur russe Tchekhov passa les cinq dernières années de sa vie a été aménagée en musée, devenu incontournable pour tout admirateur du compositeur.

photo: Yalta © Ambassade de l'Ukraine à Paris
 

Les Carpates

 
CarpatesLes Carpates sont un massif de montagnes qui se trouve à l’ouest de l’Ukraine et qui s’étendent sur le territoire de quatre régions : celles de Subcarpatie, d’Ivano-Frankivsk, de Lviv et de Tchernivtsi. La région carpienne fait frontière avec la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie et la Pologne. C’est aussi dans les Carpates ukrainiennes qu’est situé le centre géographique de l’Europe. Vous trouverez difficilement, même dans toute l’Europe, une région où le pouvoir changea aussi souvent. Elle concentre les vestiges des différentes cultures auxquelles l'Ukraine a été soumise au cours de son existence, dont les différents sites historiques et musées peuvent témoigner.
Les Carpates constituent un pays de rivières de montagne à l’eau limpide et d’air frais, ce qui explique sans doute pourquoi les habitants savent se montrer très hospitalier.

Photos: L'observatoire au sommet du Pip-Ivan 2028m
© ukraine-découverte.com
 

La forteresse de Khotine

 
forteresse KhotineConsidérée comme l'une des 7 merveilles dUkraine, la légendaire forteresse de Khotine se dresse sur la rive Droite du Dniestr, non loin de la petite cité de Khotine, région de Tchérnivtsi, qui a célébré récemment sa millième année. La forteresse est entourée de murailles hautes de 50 mètres et ayant 6 mètres d’épaisseur. Khotine est entrée dans la gloire lors de la campagne de 1621. Une armée turque de 150 mille hommes et des troupes réunis de Pologne et de cosaques ukrainiens se sont affrontées alors sous les murs de la forteresse. Aux dires des historiens, les Polonais et les Ukrainiens ont célébré pendant huit jours une victoire qui devait protéger l’Europe occidentale de l’asservissement. A présent, Khotine est un endroit rêvé pour éprouver une sensation de calme et d’harmonie...

forteresse de Khotine, Carpates
© wikimedia commons
 

Taras Chevtchenko

 
tarasPoète, artiste et penseur, Chevtchenko occupe une place éminente parmi les personnalités de la culture ukrainienne, avec son rôle extraordinaire de messie du peuple et précurseur de l’indépendance de l’Ukraine.
Ses poésies reflétaient l'ampleur de l’esprit national ukrainien et exaltaient les aspirations séculaires du peuple ukrainien à la liberté. Il a permis de garder intacte la mémoire ukrainienne, qui a connu de lourdes épreuves au cours de son histoire. Son œuvre poétique marqua la naissance de la littérature ukrainienne moderne et le réveil national de son pays.



© Ambassade de l'Ukraine à Paris
 

Le saviez-vous?

 
  • La Bandoura
bandouraLa Bandoura est un instrument de musique peu connu. Typiquement ukrainien, sa forme actuelle résulte d'une évolution qui remonte à une période antérieure au Xème siècle. Similaire en construction et en apparence à un luth, l'instrument possède de 32 à 55 cordes : 8 à 14 basses, 24 à 43 aigues. Avant le Xème siècle, l'instrument avait des formes variées et pouvait être accordé de différentes façons (à la base diatoniques). La standardisation de l'accord est intervenue récemment. La bandoura moderne est chromatique, accordée en sol majeur/mi mineur, et couvre près de cinq octaves. Elle diffère des instruments du type luth par la présence de cordes aiguës (prystrunky), qui servent pour la mélodie alors que les basses sont utilisées pour l'accompagnement, et par l'absence de frettes : une note unique est tirée de chaque corde. La bandoura se joue en tenant l'instrument devant soi, avec un certain angle. L’instrument contemporain permet d’interpréter les airs populaires et les œuvres classiques.

© Ambassade de l'Ukraine à Paris

  • Le Pectoral
pectoralC’est sur le territoire de l’Ukraine que les fameux Scythes, nomades d'origine iranienne, qui avaient une maîtrise parfaite du travail du métal, fondèrent au VIème siècle av. J.C. leur Etat : la Grande Scythie. Nous pouvons admirer aujourd’hui de merveilleux bijoux et ornements mis à jour au cours de fouilles archéologiques menées dans les tumulus scythes éparpillés au sud de d’Ukraine, notamment le célèbre pectoral, parure féminine en or décorée de motifs floraux et animaliers. Comme son nom l'indique, le pectoral ornait le thorax des femmes, afin de leur apporter une protection magique. Au Moyen-Age, ce bijou recouvrait une fonction décorative et déterminait la position sociale de la personne le portant.


© Ambassade de l'Ukraine à Paris
 
 
Source des textes:
Ambassade de l'Ukraine à Paris
 
 
 
A lire également
 
 

Photo du mois

Photo du mois : CIIE - neige Proposer une photo

L'agenda européen


    • Du 21 février 2017 au 24 février 2017

      Ateliers de sensibilisation à l'anglais

    • Ateliers de sensibilisation à l’expression orale de la langue anglaise aux enfants de 5 à 10 ans. Présence obligatoire d’un adulte.
      Avec des chansons, comptines, jeux, poésies, devinettes, danses et petits contes sur les thèmes des couleurs, du corps, des animaux, du temps, des saisons…Chaque atelier est autonome.
      Intervenante : Kiera Tchelistcheff. Entrée libre
      Inscription à lieudeurope@strasbourg.eu ou au 03 68 00 09 10
    • 28 février 2017

      Mobilité transfrontalière, européenne et internationale

    • Soirée d'information à destination des responsables associatifs et bénévoles sur les programmes de mobilité : volontariat, rencontres de jeunes, emploi, chantier internationaux,...
      Maison des associations de Strasbourg
      1 place des Orphelins - 67000 Strasbourg
      18h15-20h15