drapeau Turquie Turquie

 
 
carte Turquie
© Commission européenne
 
  • Adhésion au Conseil de l'Europe : 1949
  • Superficie : 780 580 km2
  • Population : 76,67 millions d'habitants (2014)
  • Capitale : Ankara
  • Langue officielle : turc
  • Religion principale : Musulmane
  • Régime politique : République parlementaire
  • Chef de l'Etat : M. Recep Tayyip Erdogan (Président) depuis le 28/08/2014
  • Chef du gouvernement : Binali Yildirim premier ministre depuis le 23 mai 2016
  • Monnaie : lire turque
  • Indicatif téléphonique : + 90
  • Fête nationale : 29 octobre
 

Histoire

 
histoireBerceau de nombreuses civilisations - Assyriens, Sumériens, Hittites, Grecs et Romains... - la Turquie témoigne d'un riche passé.
Fondé au début du XIVème siècle, l’Empire ottoman, autoritaire et archaïque, doit faire face au XIXème siècle à un mouvement nationaliste semblable à celui que connaît alors toute l’Europe. C’est la Première Guerre mondiale et la défaite turque qui précipite l'effondrement de l'Empire ottoman. Celui-ci est démantelé par les Alliés en 1920. Le nationaliste Mustafa Kemal lance alors la lutte pour l’indépendance nationale et renverse le sultan en 1922.

Photo: pont du Bosphore, Istanbul
Source: Ambassade de la Turquie, Paris

 
  • 1923 : Indépendance de la Turquie grâce au traité de Lausanne. Mustafa Kemal proclame la République et est élu président.
  • 1924 : Abolition du Califat suivi d’une série de réformes fondant un État laïc et de tendance occidentale. Le Parti du peuple dirige seul la vie politique.
  • 1928 : L’islam n’est plus religion d’Etat.
  • 1934 : Le droit de vote est accordé aux femmes.
  • 1945 : Le multipartisme remplace le régime du parti unique.
  • 1949 : La Turquie adhère au Conseil de l'Europe.
  • 1952 : La Turquie adhère à l’OTAN.
  • 1960 : Un putsch militaire renverse le parti au pouvoir afin de sauvegarder le régime démocratique du pays. Les militaires restent au pouvoir pour un an.
  • 1980 : Coup d'Etat militaire. Regain d’activité des séparatistes kurdes du PKK qui mènent une lutte armée contre l’Etat turc. (Les premiers soulèvements kurdes datent de 1925.)
  • 1987 La Turquie dépose sa candidature auprès de l'UE. La commission la refuse en 1989.
  • 1995 : élections législatives marquées par la victoire des islamistes du Refah. Accord d'union douanière avec l'UE
  • 1998 : Le Premier ministre issu du Refah est contraint à démissionner devant la pression de l’armée. S’en suit la dissolution du parti pour activités contraires au principe de laïcité.
  • 2005 : ouverture des négociations d’adhésion de l’Union européenne avec la Turquie comme celle-ci a montré des efforts de réforme (p.ex. abolition peine de mort, davantage de contrôle civile sur l'armée).
 
  • 2006 : suspension des relations avec la France par l’armée turque à cause de l’adoption de la proposition de loi visant à pénaliser la négation du génocide arménien de 1915 par l’Assemblée nationale française. Premier voyage officiel d’un souverain pontife dans un pays musulman; Benoît XVI se prononce pour l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne. Gel partiel des négociations avec la Turquie en raison de son refus d’appliquer à Chypre les dispositions de l’union douanière qui la lient à l’UE.
  • 2007 : Elections législatives anticipées. Le Parti du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan remporte une large victoire. Le Parlement élit au troisième tour Abdullah Gül à la présidence de la République. Les Turcs adoptent par référendum le principe de l'élection du président de la République au suffrage universel direct. Le parlement vote le principe d'une intervention militaire contre les rebelles kurdes basés en Irak.
  • 2008 : la cour constitutionnelle annule la réforme de la Constitution votée par les députés qui autorisait le port du foulard pour les étudiantes sur les campus. La cour constitutionnelle choisit par six voix contre cinq de ne pas interdire le "parti de la justice et du développement" (AKP). La demande avait été faite à cause d'«activités allant à l'encontre de la laïcité».
  • 2009 : la non mise en oeuvre du protocole d'Ankara bloque 8 des 35 chapitres relatifs au processus d'adhésion à l'UE (conformément aux conclusions du Conseil de décembre 2006.)
 

Istanbul

 
Sainte SophieSeule ville bâtie un pied en Europe et l’autre en Asie, Istanbul s’étend sur les rives du Bosphore jonchées de palais, châteaux et anciennes résidences d’été. Héritière d’une vieille cité au passé prestigieux, Istanbul reste marquée par sa situation exceptionnelle, son rôle d’escale et de carrefour entre l’Orient et l’Occident.
Capitale de l’Empire byzantin du IVème au XVème siècle, cette ville alors appelée Constantinople est le centre religieux, intellectuel et commercial de l’Orient chrétien. Prise par les Turcs en 1453, Constantinople reçoit le nom d’Istanbul et devient la capitale de l’Empire ottoman jusqu’en 1923, tout en conservant sa double influence occidentale et orientale.
Istanbul tire de cette histoire un patrimoine architectural des plus riches, comme en témoignent la Corne d'Or, la basilique Sainte-Sophie, la mosquée Bleue ou encore le palais de Topkapi.
Déchue de son rôle de capitale, cette cité cosmopolite de près de douze millions d’habitants n’en reste pas moins le cœur économique et culturel de la Turquie.

Photo: Sainte Sophie
Source: Ambassade de Turquie, Paris

 

Atatürk

 
AtatürkNé à Salonique en 1881, le futur "père des Turcs", Atatürk, se voulait européen. Après une solide formation militaire où l’un de ses professeurs le surnomme Kemal (le parfait), il participe au mouvement d’opposition contre le pouvoir autoritaire du Sultan dès 1908. Bientôt la guerre l’appelle et ses victoires contre les Alliés en font vite un héros national. C'est en 1919 qu’il lance un mouvement de révolte nationale contre le Sultan puis installe à Ankara un gouvernement provisoire. En 1920, il refuse l’humiliant traité de Sèvres, imposé par les Alliés, qui démantèle l’Empire ottoman. Mustafa Kemal lutte alors contre les Grecs qu’il chasse d’Anatolie en 1922. Le traité de Lausanne permet, en 1923, la naissance d’un nouvel Etat. Libérateur national, il devient cette année-là le fondateur de la République turque. Il transforme alors le pays en un Etat laïc et moderne imposant une législation d’influence européenne. Jusqu'à sa mort en 1938, le régime est cependant plutôt autoritaire. Inspiré par la Révolution française, il est favorable à la souveraineté nationale, mais refuse toutefois de répondre aux revendications indépendantistes des Kurdes.

Photo: Atatürk
Source: Ambassade de Turquie, Paris
 

La Cappadoce

 
CappadoceRégion unique au monde avec ses paysages lunaires, la Cappadoce se situe en Anatolie centrale entre les monts Erciyes et Hasan. Les violentes éruptions de ces deux volcans, il y a trois millions d’années, ont recouvert les plaines et les plateaux de tuf, une pierre tendre composée de lave, de cendres et de boue . L’érosion de cette roche a créé des reliefs spectaculaires tels les cônes rocheux aux sommets coiffés de pierres plates, les ravins ciselés, les cheminées de fées… Au milieu de ces grands édifices volcaniques, les constructions humaines creusées dans les rochers se lient avec les couleurs du paysage allant du vert clair au gris ou du rouge sombre au doré. Habitée dès le Néolithique, la Cappadoce est le berceau de civilisations très anciennes : Hittites, Phrygiens, Romains, Byzantins, Seldjoukides et Ottomans passèrent par-là. Elle a servi de refuge lors de multiples invasions d’où une grande richesse culturelle et archéologique : villes souterraines, maisons troglodytes, églises rupestres ou encore chapelles et monastères s’intègrent parfaitement dans des paysages grandioses.

Photo: La Cappadoce, Nevsehir
Source: Ambassade de Turquie, Paris
 

Le saviez-vous?

 
  • Une injure fameuse
"Bachi-Bouzouk" la fameuse injure du Capitaine Haddock est un mot composé turc qui signifie "vagabonds". L’expression désignait les soldats irréguliers de l’ancienne armée impériale ottomane, en révolte contre elle.
beauté naturelle
  • La tulipe
La tulipe, qui a pris son nom de sa forme en turban, du turc tülben, a été découverte à l’état sauvage en Turquie.
Photo: plage d'Antalya
Source: Ambassade de Turquie, Paris
 
 
 
A lire également
 
 

Photo du mois

Photo du mois : LDE printemps Proposer une photo

L'agenda européen


    • 1 avril 2017

      Atelier pour enfants : les fêtes de Pâques tchèques

    • De 15h à 17h. Une rencontre printanière organisée par l’Association franco-tchèque à Strasbourg afin de présenter les fêtes de Pâques tchèques et les traditions tchèques. La rencontre est ciblée surtout aux enfants de tout âge avec des nombreux ateliers pour apprendre par exemple à colorier les œufs de Pâques ou tresser le fouet de Pâques.
      Inscription obligatoire : lieudeurope@strasbourg.eu