Suède La Suède

 
carte
 
  • Adhésion à l'UE: 1995
  • Adhésion au Conseil de l'Europe: 1949
  • Superficie : 450 000 km2
  • Population : 9,64 millions d'habitants (2014)
  • Capitale : Stockholm
  • Langue officielle : Suédois
  • Ecoutez du suédois
  • Religion principale : Protestante
  • Régime politique : Monarchie constitutionnelle
  • Chef de l'État : Le Roi Carl XVI Gustav
  • Chef du gouvernement : Stefan Löfven, Premier ministre depuis le 3 octobre 2014 (Parti Démocratique Socialiste).
  • Monnaie : Couronne suédoise
  • Indicatif téléphonique : + 46
  • Fête nationale : 6 juin
 
 

Histoire

 
vieille ville
La vielle ville, Stockholm
©www.imagebank.sweden.se
 
L’Union de Kalmar, qui regroupait la Suède, le Danemark et la Norvège a longtemps donné lieu à des conflits opposant le Danemark à la Suède. Au XVIe siècle, la Suède casse cette union et reprend son indépendance. Elle conquiert les territoires côtiers de la mer Baltique : la Finlande, l’Estonie. Mais au XVIIIe siècle, elle perd ces territoires face à la Russie.
 
  • 1809 Charles XIII fait la paix avec la Russie, le Danemark et la France. Conduisant une politique pro-napoléonnienne, il choisit comme prince héritier Bernadotte, maréchal de Napoléon qui favorisera l’essor économique, politique et culturel du pays.
  • 1814 La Suède adopte une politique de neutralité, son union avec la Norvège sera sa dernière action militaire.
  • 1905 La Suède et la Norvège se séparent et prennent leur indépendance.
  • 1911 Adoption du suffrage universel pour les hommes, étendu au femmes en 1921.
  • 1914-1918 / 1939-1945 La Suède conserve sa neutralité pendant les deux guerres.
  • 1932 Arrivée au pouvoir des sociaux-démocrates, qui vont le conserver pendant plusieurs décennies, combinant intervention économique et État-providence : “le modèle suédois”.
  • 1949 Adhésion au Conseil de l’Europe. Refus d’adhérer à l’OTAN.
  • 1973 Gustave VI Adolphe meurt. Son petit-fils, Charles XVI Gustave, lui succède.
  • 1977 Début de la crise du “modèle suédois” : des mesures d’austérité démantelant l’État-providence sont prises.
  • 1986 Assassinat du Premier ministre Olof Palme.
  • 1995 Entrée de la Suède dans l’UE.
  • 2002 Les élections législatives confirment le gouvernement social-démocrate et son Premier ministre, Göran Persson.
  • 2003 Quatre jours après l’assassinat de leur ministre des Affaires étrangères, Anna Lindh, les Suédois se prononcent par référendum contre l’introduction de la monnaie unique.
  • 2006 L'alliance des partis de centre-droit menée par Fredrick Reinfeldt remporte les élections législatives contre la coalition gouvernementale sortante.
  • 2010 Fredrick Reinfeldt est réélu comme Premier ministre, mais son gouvernement perd la majorité.
 
 

Stockholm

 
Stockholm©www.imagebank.sweden.se
 
Capitale de la Suède, Stockholm est en partie bâtie sur un archipel de la mer Baltique, composé de 24 000 îles. La vieille ville, qui a conservé ses rues étroites et ses maisons médiévales, est située sur l’île de Staden mellan Broarna. Surnommée “la cité entre les ponts”, cette île fut la première habitée parmi les 14 îles sur lesquelles s’étend la capitale. Important port industriel, Stockholm est également un grand centre culturel. Elle possède de nombreux musées parmi lesquels le musée de Skansen, premier musée au monde situé en plein air, qui propose des reconstitutions de maisons traditionnelles suédoises. La ville est également riche en monuments : le Château Royal, la cathédrale appelée Storkyrkan où ont été couronnés les rois suédois, l’hôtel de ville moderne où sont remis les prix Nobel...En 1998, Stockholm a été la Capitale européenne de la culture.
 
 

Alfred Nobel

 
Nobel
Alfred Nobel
©www.imagebank.sweden.se
 
Alfred Nobel est né à Stockholm en 1833. Il se consacre très tôt à la science et c’est en 1867 qu’il obtiendra le brevet pour l’invention de la dynamite, ce puissant explosif à base de nitroglycérine et d’argile. Cette invention reste de loin la plus importante mais plus de 350 brevets seront déposés par le célèbre chimiste suédois tout au long de sa carrière.À sa mort en 1896, Alfred Nobel ne lègue pratiquement rien de son immense fortune à ses héritiers directs. Selon son souhait, son héritage est dédié à la création d’une fondation chargée de récompenser les personnes ayant servi les causes de l’humanité. Chaque année le 10 décembre (date anniversaire de la mort d’Alfred Nobel), le prix Nobel est ainsi attribué dans cinq disciplines différentes : la physique, la chimie, la médecine ou la physiologie, la littérature et la paix. Doté de 150 000 couronnes en 1901, le prix Nobel a été régulièrement revu à la hausse. En 2003, il était de 10 millions de couronnes suédoises (environ 1,1 million d’euros).
 
 

La Fête de la Sainte Lucie

 
Ste Lucie©www.imagebank.sweden.se
 
Tous les ans au mois de décembre, on fête en Suède la “Sainte Lucie”. La légende de Lucie, la sainte martyre de Syracuse, remonte vraisemblablement au IVe siècle. L’histoire nous raconte que Lucie a aidé les chrétiens persécutés par les Romains à survivre en leur apportant de la nourriture dans leur cachette. Pour éclairer son chemin, elle aurait porté sur sa tête une couronne de bougies. Dénoncée aux Romains, elle a été condamnée à être brulée vive mais les flammes n’ayant pu la vaincre, elle a finalement été tuée avec une épée le 13 décembre 304. La date de cette fête, instituée en Suède au XIXe siècle, a également une autre signification. Elle correspondait selon le calendrier julien (calendrier utilisé en Europe jusqu’en 1582) à la journée la plus courte et donc théoriquement la plus sombre de l’année.On fête donc en quelque sorte le retour de la lumière et l’origine du mot “Lucie” vient d’ailleurs du mot latin “lux” signifiant lumière. En Suède, la Sainte Lucie est fêtée à travers tout le pays. De blanc vêtue, une couronne de bougies sur la tête, la demoiselle de la lumière apporte brioches au safran (“lussekatter”) et lumière à chaque foyer suédois.
 
 

Le saviez-vous ?

 
Le bois
Bois©www.imagebank.sweden.se
 
Le bois est une matière première qui ne manque pas en Suède. Plus de la moitié de la superficie du pays est couverte de forêts. L’industrie du bois est par conséquent d’une importance considérable et la Suède produit pâtes à papier et à bois mais avant tout des meubles. Aujourd’hui, IKEA est bel et bien le premier fabricant de meubles au monde.
 
Les allumettes suédoises
Les allumettes suédoises (ou allumettes de sureté), une invention du Suédois Johan Edvard Lundström, ont vu le jour en 1855.
 
La Fête de l'Écrevisse
Tous les ans, au mois d’août, a lieu en Suède la “Fête de l’Écrevisse”. Cette fête marque le début de la saison de la pêche de l’écrevisse. Les Suédois en consomment environ 2000 tonnes par année.



 
 
 
A lire également
 
 

Photo du mois

Photo du mois : 2018-Annee-europeenne-du-patrimoine-culturel Proposer une photo

L'agenda européen


    • 21 janvier 2018

      Teach Me l’Europe : les valeurs européennes et les Droits de l’Homme

    • Dimanche le 21 Janvier à 16h00
      A l’occasion de l’exposition « Ils défendent nos libertés. 30 ans du Prix Sakharov », le Lieu d’Europe vous invite à approfondir vos connaissances sur le respect des Droits de l’Homme en Europe.
      L’Union Européenne est fondée sur des valeurs fondamentales : l’état de droit, les droits de l’homme et la démocratie. Aujourd’hui, certaines de ces valeurs semblent en péril : en septembre 2017, la Cour justice de l’Union européenne a réaffirmé le principe de la solidarité entre européens face à l’accueil des réfugiés en rejetant les recours de la Slovaquie et la Hongrie. En décembre 2017, la Commission européenne a déclenché une procédure sans précédent contre le gouvernement polonais, resté sourd aux demandes d’infléchir ses réformes judiciaires controversées. Le Professeur Florence Benoit-Rohmer fera le point sur la situation des droits humains en Europe et sur les réactions possibles de l’UE face au reniement de certaines valeurs par certains états membres.
      Professeure de droit public, ancienne membre du Comité scientifique de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne et présidente de l’Université Robert Schuman de 2003 à 2008, Florence Benoit-Rohmer est aujourd’hui responsable du Master Droits de l’Homme de l’Université de Strasbourg ainsi que secrétaire générale de l’European Inter-University Centre for Human Rights and Democratisation,. Elle a notamment développé la Venice Academy of Human Rights.
      >en savoir plus
    • 25 janvier 2018

      L’Europe en questions : « Libre échange ou juste échange ? »

    • Invité : Paul Magnette, professeur des Université, Ministre wallon de la Santé, Ministre fédéral du Climat et de l’Energie du Royaume de Belgique, Ministre fédéral des Entreprises publiques, de la politique scientifique et de la Coopération au développement, Ministre-président de la Wallonie et Bourgmestre de Charleroi
      Modérateur : Frédérique Berrod – Professeure de droit public à l’Université de Strasbourg et au Collège d’Europe de Bruges
      Jeudi 25 janvier 2018 à 18h30
      Au Lieu d’Europe
      >en savoir plus
    • 26 janvier 2018

      Vernissage de l’exposition « Sketch for a Pavillon » de Miha Štrukelj

    • Vendredi 26 janvier à 18h00
      Cette exposition vous est proposée du 27 janvier au 11 février en partenariat avec Apollonia dans le cadre de e-cité _ Ljubljana.

      Miha Štrukelj est un artiste pluriel ; il explore la nature ambiguë des environnements urbains en s’appuyant sur la peinture et le dessin, en les transformant depuis quelques années en installations tridimensionnelles. Il intègre différents éléments dans un ensemble visuel, une composition spatiale dont le spectateur devient un élément actif.
      A Strasbourg, Miha Šrukelj est invité à investir le pavillon vitré du Lieu d’Europe avec une installation in situ.
      >en savoir plus