drapeau St Marin Saint-Marin

 
 
carte Saint Marin
© Commission européenne
 
  • Adhésion au Conseil de l’Europe: 1988
  • Superficie : 61 km2
  • Population : 32 166 habitants (2014)
  • Capitale : Saint-Marin
  • Langue officielle : Italien
  • Religion principale : Catholique
  • Régime politique : République parlementaire
  • Chefs de l'Etat : Deux Capitaines Régents avec un mandat de 6 mois : Mimma Zavoli et Vanessa D4Ambrosio depuis avril 2017
  • Chef du gouvernement : Teodoro Lonfernini et Denise Bronzetti
  • Monnaie : Euro
  • Indicatif téléphonique : + 378
  • Fête nationale : 3 septembre
 

Histoire

 

Palazzo pendant la nuit


Saint-Marin, fondée il y a plus de 17 siècles, est la plus ancienne République du monde. C’est aussi le plus petit État d’Europe, après le Vatican et Monaco.





Palazzo nocturne
© Représentation permanente du Saint-Marin
auprès du Conseil de l'Europe

 
 
  • 301 Selon la légende, le tailleur de pierres dalmate Marin, fuyant les persécutions de l’Empereur Dioclétien, fonde une communauté chrétienne sur le Mont Titano. Ainsi naît la future République de Saint-Marin.
  • 885 Le nom de Saint-Marin est cité pour la première fois dans un document avec une référence spécifique à son territoire (dans le parchemin “Placito Feretrano”).
  • 1243 Nomination des deux premiers Consuls : les "Capitaines Régents"
  • 1463 La République de Saint-Marin atteint son extension actuelle.
  • 1503 Invasion temporaire du pays par Cesare Borgia.
  • 1749 Le cardinal Giulio Alberoni, légat du pape en Romagne, occupe la République pendant quelques mois, jusqu’à ce que le pape Clément XII lui ordonne de se retirer. C’est la deuxième et dernière fois de son histoire que la souveraineté du pays est bafouée.
  • 1796 Napoléon, admirateur de la petite République, veut lui rendre hommage en lui offrant une extension territoriale jusqu’à la mer, mais les Saint-Marinais refusent l’offre.
  • 1849 Le général Giuseppe Garibaldi trouve refuge à Saint-Marin, et reçoit la nationalité saint-marinaise quelques années plus tard.
  • 1865 Saint-Marin est le premier pays d’Europe et le troisième au monde à abolir la peine de mort pour tous les délits.
 
  • 1940-1945 Deuxième Guerre mondiale. Saint-Marin reste neutre.
  • 1981 Saint-Marin élit son premier Chef d’Etat femme, le Capitaine Régent Maria Lea Pedini.
  • 1988 Saint-Marin adhère au Conseil de l’Europe.
  • 1991 Saint-Marin signe avec l’Union Européenne un accord de coopération et d’union douanière.
  • 1992 Saint-Marin devient pays membre de l’ONU.
  • 2001 Signature d'une Convention monétaire entre la République italienne, au nom de la Communauté européenne et Saint-Marin autorisant le pays à utiliser l'euro comme monnaie officielle.
  • 2002 Introduction des billets et des pièces d'euros.
  • Nov. 2006 – mai 2007 Pour la deuxième fois, la République de Saint-Marin détient la Présidence du Conseil de l’Europe. Au cours de ce semestre, elle promeut le dialogue interculturel et interreligieux, obtient la signature du Mémorandum d’Accord sur la coopération entre le Conseil de l’Europe et l’Union Européenne, s’engage pour augmenter l’efficacité de la Cour européenne des Droits de l’Homme et lance la Campagne européenne contre la violence faite aux femmes.
 

Saint-Marin

 
tourLe sommet du Mont Titano, classé Patrimoine mondial de l’Humanité, domine l’étendue des collines environnantes à 749 mètres au dessus de la mer. Du point de vue administratif, la République est composée de 9 Bourgs (Castelli). Le centre historique du pays, classé lui aussi Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco, est situé dans la capitale, Saint-Marin. Il accueille plus de 2 millions de touristes par an.
On y distingue 3 fortifications et châteaux : la Première Tour appelée « Guaita », la Deuxième Tour, la « Cesta », et la Troisième Tour nommée « Montale ». Un des monuments les plus remarquables du centre historique est le Palais du Gouvernement ou Palais Public, situé sur la « Place de la Liberté » où s’élève la Statue de la Liberté.


Photo: Mont Titano
© Représentation permanente du Saint-Marin
auprès du Conseil de l'Europe
 

Arbalétriers, jongleurs de drapeaux et figurants

 
cérémonieLa Fédération des Arbalétriers de Saint-Marin, créée en 1956 grâce à la volonté et à la ténacité de son président fondateur, Giuseppe Rossi, renouvelle lors de chacune de ses représentations un ancien rite étroitement lié à la défense de la patrie, des murs et des maisons contre la menace de la perte de la liberté.
Jadis, c’est aux arbalétriers qu’était confiée la défense des murs et de la liberté de la République de Saint-Marin. Des dispositions particulières obligeaient les Capitaines Régents à fournir aux arbalétriers de nouvelles arbalètes et de nouvelles flèches lorsque la nécessité le demandait. Pour permettre à ces mêmes arbalétriers de bien manier leurs armes, les Statuts, dans la Rubrique XXXVIII, établissaient que devait avoir lieu, une fois par an, précisément le 3 septembre, le «Palio des grandes arbalètes». La compétition avait pour double rôle d’honorer Saint Marin et de permettre aux arbalétriers de garder leurs armes en parfait état d’efficacité.


Cette tradition, qui ne s’est jamais perdue, a été au fil du temps enrichie par la présence de groupes de figurants, de musiciens et de jongleurs de drapeaux qui complètent les spectacles de tir à l’arbalète.

nuit médiéval
Sources du texte : www.visitsanmarino.com
Photos: festival médiéval
© Représentation permanente du Saint-Marin
auprès du Conseil de l'Europe
 

Le saviez-vous?

 
  • L’«Istanza d’Arengo »
C'est une institution de démocratie directe qui permet à chaque citoyen de proposer aux Chefs de l’État tous les six mois, au moment de leur nomination, de demander au Parlement de légiférer sur des thèmes d’intérêt public.

  • Le tir à l’arbalète
tiro con la Balestra
Le tir à l'arbalète est un sport national. Tous les ans, les 9 Communes de Saint-Marin s’affrontent dans un tournoi national, en plus de tournois internationaux.






© Représentation permanente du Saint-Marin
auprès du Conseil de l'Europe

  • Les timbres et monnaies
Les timbres et monnaies saint-marinais sont très prisés des collectionneurs. Saint-Marin est un des rares lieux qui émet des « écus », des monnaies en or qui ont cours légal.
 
Sources du texte : www.visitsanmarino.com et Représentation permanente du Saint-Marin auprès du Conseil de l'Europe
 
 
 
A lire également
 
 

Photo du mois

Photo du mois : Parlamentarium Proposer une photo

L'agenda européen


    • 24 septembre 2017

      Visite guidée du quartier européen de Strasbourg

    • Rendez-vous à 10h30 au pied des escaliers devant le Conseil de l’Europe, avenue de l’Europe. La visite proposée permettra de s’attarder devant le Conseil de l’Europe, la Cour européenne des Droits de l’homme, le Parlement européen, Arte… pour approfondir leurs histoires et leurs fonctions. Inscription au 03 68 00 09 10 ou lieudeurope@strasbourg.eu
    • 1 octobre 2017

      1 heure pour comprendre "L'Europe à Strasbourg"

    • Après son titre de « capitale de Noël », Strasbourg « capitale européenne » est probablement l’autre titre de la ville le plus connu en France et à travers le monde. Pourtant lorsque l’on vous pose des questions sur les institutions européennes à Strasbourg, vous vous sentez désarmé pour expliquer la différence entre l’Union européenne et le Conseil de l’Europe, le rôle précis de ces institutions qui font la singularité de la capitale alsacienne. Dimanche 1er octobre à 16h30, le Centre d’Information sur les institutions Européennes et le Lieu d’Europe vous proposent une séance de « rattrapage » d’une heure pour décoder l’Europe à Strasbourg. A l’issue de cet atelier, l’Europe des 47, des 28, Parlement européen, Conseil de l’Europe, CEDH, n’auront plus de secret pour vous !
      Entrée libre - Lieu d'Europe - 8 rue Boecklin à Strasbourg


C'est arrivé un ...

19 septembre

La Pologne devient membre d'Eurimages