Glossaire européen

 
  1. A
  2. B
  3. C
  4. D
  5. E
  6. F
  7. G
  8. H
  9. I
  10. J
  11. K
  12. L
  13. M
  14. N
  15. O
  16. P
  17. Q
  18. R
  19. S
  20. T
  21. U
  22. V
  23. W
  24. X
  25. Y
  26. Z

T

TRAITE D'AMSTERDAM

Signé le 2 octobre 1997 et entré en vigueur le 1er mai 1999, le traité d’Amsterdam devait permettre à l’Union européenne de relever institutionnellement et politiquement les défis de son avenir et surtout de son prochain élargissement. Modifiant les traités précédents, ses objectifs étaient d'assurer une meilleure efficacité des institutions communautaires et de créer un "espace de liberté, de sécurité et de justice".

TRAITE DE LISBONNE
Suite aux « non » français et néerlandais au référendum sur le Traité établissant une Constitution pour l'Europe, l'idée d'un traité simplifié est apparue comme la solution pour sortir du blocage institutionnel et rendre l’UE plus démocratique et transparente. C’est ainsi que s’est imposé le Traité de Lisbonne qui a été signé par les Chefs d'Etat ou de gouvernement de l'UE en décembre 2007 lors d'un Conseil européen. Ce traité est entrée en vigueur le 1er décembre 2009 après avoir été ratifié par tous les Etats membres de l'Union européenne.
TRAITE DE MAASTRICHT
Signé le 7 février 1992 à Maastricht, aux Pays-Bas le traité dépasse l'objectif purement économique de la CEE (réaliser un marché commun) et lui donne une vocation politique à travers la création d’une Union européenne (UE). Il marque une nouvelle étape dans le processus « d'une Union sans cesse plus étroite entre les peuples de l'Europe ». Il lance également l'Union économique et monétaire (UEM) en vue d'adopter une monnaie unique. Le Traité de Maastricht est entré en vigueur le 1er novembre 1993 après ratification par les 12 Etats membres de la Communauté.
TRAITE DE NICE

Le traité de Nice a été signé le 26 février 2001 et est entré en vigueur le 1er février 2003. Préalable indispensable à l'élargissement, le traité de Nice devait permettre d'assurer un bon fonctionnement institutionnel pour une Union élargie à 27 membres maximum. La réforme institutionnelle de Nice a été qualifiée de «technique» et de «limitée». En effet, le traité ne bouleverse guère l'équilibre institutionnel, il conduit plutôt à des ajustements orientés autour de deux axes principaux : d'une part la question du fonctionnement et de la composition des institutions et d'autre part les coopérations renforcées.

TRAITE DE PARIS

Le Traité de Paris, signé le 18 avril 1951, a institué la première communauté européenne : la CECA. Un marché commun pour le charbon et l’acier a ainsi été mis en place dès 1953. Six pays signent ce traité pour une période de 50 ans: l’Allemagne, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. Le traité a expiré en 2002.

TRAITE ETABLISSANT UNE CONSTITUTION POUR L'EUROPE (TECE)
Après les élargissements de 2004, l'Europe avait besoin d'un nouveau souffle, on a ressenti le besoin de nouvelles perspectives européennes ainsi que la nécessité d'engager une réflexion plus large et plus approfondie sur l'avenir de l'Europe. C’est ainsi que le TECE a été signé par les chefs d'États ou de gouvernement européens à Rome le 29 octobre 2004. Pour entrer en vigueur, le traité devait être ratifié par chacun des 27 États membres, selon les procédures nationales prévues (voie référendaire ou parlementaire). Les échecs des référendums français et néerlandais en mai-juin 2005 ont mis un coup d’arrêt au processus de réforme.
TRAITES DE ROME

Le 25 mars 1957, les six pays fondateurs signent les traités de Rome instituant la Communauté économique européenne (CEE) et la Communauté européenne de l'énergie atomique (CEEA ou Euratom). L'objectif de la CEE était de créer un grand marché commun au niveau européen avec libre circulation des hommes et des marchandises dans tous les pays membres. Le projet de l'Euratom répondait, quant à lui, au souhait français de mettre en place une coopération dans le domaine nucléaire dans un but pacifique. Ces deux traités sont entrés en vigueur le 1er janvier 1958.


 

Photo du mois

Photo du mois : 2018-Annee-europeenne-du-patrimoine-culturel Proposer une photo

L'agenda européen


    • 21 janvier 2018

      Teach Me l’Europe : les valeurs européennes et les Droits de l’Homme

    • Dimanche le 21 Janvier à 16h00
      A l’occasion de l’exposition « Ils défendent nos libertés. 30 ans du Prix Sakharov », le Lieu d’Europe vous invite à approfondir vos connaissances sur le respect des Droits de l’Homme en Europe.
      L’Union Européenne est fondée sur des valeurs fondamentales : l’état de droit, les droits de l’homme et la démocratie. Aujourd’hui, certaines de ces valeurs semblent en péril : en septembre 2017, la Cour justice de l’Union européenne a réaffirmé le principe de la solidarité entre européens face à l’accueil des réfugiés en rejetant les recours de la Slovaquie et la Hongrie. En décembre 2017, la Commission européenne a déclenché une procédure sans précédent contre le gouvernement polonais, resté sourd aux demandes d’infléchir ses réformes judiciaires controversées. Le Professeur Florence Benoit-Rohmer fera le point sur la situation des droits humains en Europe et sur les réactions possibles de l’UE face au reniement de certaines valeurs par certains états membres.
      Professeure de droit public, ancienne membre du Comité scientifique de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne et présidente de l’Université Robert Schuman de 2003 à 2008, Florence Benoit-Rohmer est aujourd’hui responsable du Master Droits de l’Homme de l’Université de Strasbourg ainsi que secrétaire générale de l’European Inter-University Centre for Human Rights and Democratisation,. Elle a notamment développé la Venice Academy of Human Rights.
      >en savoir plus
    • 25 janvier 2018

      L’Europe en questions : « Libre échange ou juste échange ? »

    • Invité : Paul Magnette, professeur des Université, Ministre wallon de la Santé, Ministre fédéral du Climat et de l’Energie du Royaume de Belgique, Ministre fédéral des Entreprises publiques, de la politique scientifique et de la Coopération au développement, Ministre-président de la Wallonie et Bourgmestre de Charleroi
      Modérateur : Frédérique Berrod – Professeure de droit public à l’Université de Strasbourg et au Collège d’Europe de Bruges
      Jeudi 25 janvier 2018 à 18h30
      Au Lieu d’Europe
      >en savoir plus
    • 26 janvier 2018

      Vernissage de l’exposition « Sketch for a Pavillon » de Miha Štrukelj

    • Vendredi 26 janvier à 18h00
      Cette exposition vous est proposée du 27 janvier au 11 février en partenariat avec Apollonia dans le cadre de e-cité _ Ljubljana.

      Miha Štrukelj est un artiste pluriel ; il explore la nature ambiguë des environnements urbains en s’appuyant sur la peinture et le dessin, en les transformant depuis quelques années en installations tridimensionnelles. Il intègre différents éléments dans un ensemble visuel, une composition spatiale dont le spectateur devient un élément actif.
      A Strasbourg, Miha Šrukelj est invité à investir le pavillon vitré du Lieu d’Europe avec une installation in situ.
      >en savoir plus