drapeau Croatie Croatie

 
 
carte Croatie
© Commission européenne
 
  • Adhésion à l'UE: 2013
  • Adhésion au Conseil de l’Europe : 1996
  • Superficie : 56.594 km2
  • Population : 4,25 millions d’habitants (2014)
  • Capitale : Zagreb
  • Langue officielle : Croate
  • Religion principale : Catholique
  • Régime politique : République parlementaire
  • Chef de l'Etat : Kolinda Grabar-Kitarovic élue présidente le 11 janvier 2015
  • Chef du gouvernement : Andrej Plenković est premier ministre depuis le 19 octobre 2016.
  • Monnaie : la kuna
  • Indicatif téléphonique : + 385
  • Fête nationale : 25 juin
 
 

Histoire

 
arène de PulaLa Croatie est riche d’une histoire mouvementée qui ressemble à une mosaïque d’influences variées. Au cours du dernier millénaire, elle parvînt toutefois à préserver son identité, bien que faisant partie intégrante d’entités diverses plus vastes, souvent dominatrices.

Arène de Pula
© Milan Babić, ONT Croatie
 
  • 1102 : Union du royaume croate à la couronne hongroise. Le roi de Hongrie devient le roi de la Croatie.
  • 1527 : Une partie de la Croatie est rattachée à l'Empire des Habsbourg, l'autre partie est sous domination ottomane.
  • 1918 : Après la Première Guerre mondiale, un royaume des Serbes, Croates et Slovènes est créé.
  • 1929 : Le Roi Alexandre proclame le Royaume de la Yougoslavie, qui remplace le royaume des Serbes, Croates et Slovènes.
  • 1941 : L'Allemagne envahit la Yougoslavie et l’occupe. L'Etat indépendant croate se trouve sous contrôle allemand et italien.
  • 1945 : Après la Seconde Guerre mondiale, la République populaire de Croatie devient l’une des six composantes de la nouvelle Yougoslavie, dirigé par le chef de la résistance yougoslave, le communiste Tito.
 
  • 1991 : La Croatie déclare son indépendance. C'est le début de la guerre civile opposant les Croates à l'armée fédérale et aux milices serbes.
  • 1992 : La Croatie est reconnue par la communauté internationale.
  • 1995 : Signature d'un accord de paix à Dayton qui met fin à la guerre.
  • 1996 : La Croatie adhère au Conseil de l'Europe.
  • 2004 : La Croatie est officiellement reconnue candidate à l’adhésion à l’Union européenne.
  • 2005 : Les négociations d'adhésion à l'Union européenne sont ouvertes.
  • 2011 Clôture des négociations d'adhésion le 30 juin et signature du traité d'adhésion de la Croatie à l'Union européenne le 9 décembre.
  • 2012 Le 22 janvier, les Croates approuvent par référendum (66,67%) l'adhésion de leur pays à l'Union européenne.
  • 2013 La Croatie est devenue le 28ème pays membre de l'UE en juillet 2013.
 
 

Zagreb

 
ZaghrebZagreb avec ses 780 000 habitants est la capitale et la plus grande ville de Croatie. Le passé historique de cette ville est riche et elle possède de fortes potentialités culturelles, artistiques et sportives, dotée d’un patrimoine remarquable et d’un charme irrésistible. Zagreb est aussi ville organisatrice de congrès, de grands événements culturels et sportifs et autres manifestations importantes de portée nationale et internationale. La capitale croate dispose d’une vingtaine de théâtres, d'une vingtaine de musées, d’une trentaine de galeries et de plusieurs collections d’art. Ses collections permanentes d’œuvres d’art nationales et internationales sont complétées par des expositions thématiques. La ville de Zagreb attire de nombreux visiteurs désireux de mieux connaître son passé et son présent inscrits dans les rues de son quartier le plus ancien Gornji Grad (Ville-Haute), du quartier Donji Grad (Ville-Basse) qui est un peu plus récent, et de Novi Zagreb (Nouvelle-Ville).

Photo: rue de Zagreb
© Ivo Pervan, ONT Croatie
 
 
 
 

Patrimoine naturel

 
la merUne mer d’une pureté exceptionnelle, près de 1200 îles et îlots dont moins de 50 sont habitées, des forêts sauvegardées, des rivières et des lacs aux eaux limpides: la Croatie peut s’enorgueillir de posséder une nature encore intacte, en plein cœur de l’Europe, à seulement quelques centaines de kilomètres de Rome, Milan, Vienne ou Budapest. Les différents espaces protégés couvrent près d’un douzième du territoire : le pays ne compte pas moins de 7 parcs nationaux, 6 parcs naturels, 2 réserves naturelles, dont l’une des plus grandes réserves ornithologiques lacs de Plivitzd’Europe, auxquels s’ajoutent 300 sites protégés où vivent toujours des ours, des loups ou encore des lynx.
Si le parc national de Plitvice, classé patrimoine mondial, tient une place à part, avec ses 16 lacs reliés les uns aux autres par près de cent cascades, celui de l’archipel des Kornati, le plus dense de toute la Méditerranée avec ses 140 îlots, ou le canyon de Paklenica dans le massif montagneux du Velebit, pour n’en citer que deux, sont aussi d’une rare beauté.


Photos: la côte/ les lacs de Plivitz, © Ivo Pervan, ONT Croatie
 
 
 

Le saviez-vous?

 
  • L'écriture glagolitique croate
Les Croates ont inventé leur propre écriture. Il s'agit du glagolitique (du slavon "glagol" signifiant "parole"). Cette écriture est née au neuvième siècle et elle a été d'usage courant jusqu’au début du 18e siècle. Depuis le 18e siècle, les Croates utilisent les caractères latins.


  • La cravate
croate cravateVers 1635, quelque 6000 soldats et chevaliers se rendirent à Paris pour prêter main forte à Louis XIII. Parmi eux se trouvaient un grand nombre de cavaliers croates qui, dans le régiment du ban, restèrent au service du roi de France. L’uniforme traditionnel des Croates souleva l’intérêt de la cour française en raison des foulards que les cavaliers croates portaient noués autour du cou. Vers 1650, la nouvelle mode élégante, à « la croate », inconnue en Europe, fit son entrée à la Cour de Versailles. La cravate, du mot "Hrvat", forme croate du mot "Croate", devint bientôt à la mode parmi les bourgeois de l’époque, qui y virent un symbole de culture et d’élégance.

© lecravatier.com


  • Le Dalmatien
Ce chien, originaire de Dalmatie, une région côtière de la Croatie, est connu pour son endurance, son élégance et sa nature vivace. Auparavant, les Dalmatiens étaient élevés pour garder les calèches et les chevaux. En Angleterre victorienne, ils étaient appelés Spotted Coach Dog (chiens de calèche avec tâches).


  • La Maison Blanche
La Maison Blanche à Washington a été construite avec du marbre blanc issu de l'île croate de Brac.
 
 
Sources des textes:
Histoire
http://www.amb-croatie.fr/croatie/chronologie.htm
Patrimoine naturel
http://www.amb-croatie.fr/croatie/tourisme.htm
et Ambassade de Croatie, Paris
 
 
 
A lire également
 
 

Photo du mois

Photo du mois : LDE printemps Proposer une photo

L'agenda européen


    • Du 29 avril 2017 au 30 avril 2017

      Tramfest 2017

    • Le week-end du 29 au 30 avril aura lieu la Tramfest à l'occasion de l'inauguration de l'extension de la ligne D du tram qui reliera Strasbourg à la ville de Kehl. Pendant tout ce week-end festif, la ligne D sera gratuite afin de profiter des différentes animations proposées et de découvrir le territoire transfrontalier.

      Découvrez le programme.
    • Du 1 mai 2017 au 31 mai 2017

      Le Mois de l'Europe 2017

    • Du 1er au 31 mai 2017, la Région Grand Est organisera le Mois de l’Europe. Le mois de mai revêt une signification particulière dans l’histoire de la construction européenne puisque c’est le 9 mai 1950 qu’a eu lieu la « Déclaration Schuman », proposant la création de la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, alors qu’avait été signé un an plus tôt, le 5 mai 1949, le traité de création du Conseil de l’Europe, installé à Strasbourg. Grâce à l’organisation de manifestations et d’évènements en lien avec les thématiques européennes, ce Mois de l’Europe est l’occasion de promouvoir les valeurs européennes et de valoriser l’impact de l’Europe dans le quotidien des citoyens.
      Vous souhaitez vous aussi célébrer l’Europe ? Consultez le catague d'idées
    • 2 mai 2017

      Conférence-débat sur "Les 60 ans du Traité de Rome : Quelles perspectives ?"

    • La MESA vous invite à une conférence-débat le mardi 2 mai à 18h30 sur "Les 60 ans du Traité de Rome : quelles perspectives ?" avec Sylvain Schirmann, professeur d'histoire des relations internationales contemporaines à l'Université de Strasbourg et ancien directeur de l'IEP Strasbourg.
      Au moment où l'on commémore le soixantième anniversaire du Traité de Rome, peut-être faut-il revenir sur la négociation dudit traité ? Le récit et surtout l'analyse des discussions entre l'échec de la CED et la signature des accords de Rome éclairent indéniablement la construction européenne et en donnent des caractéristiques encore bien présentes aujourd'hui. Ils renseignent également sur les conditions d'un succès et en ce sens interpellent.

      L'évènement est ouvert au public et la participation est libre. Il se tiendra à l'ERAGE, 4 rue Brûlée à Strasbourg.

      Inscription conseillée @ secretariat.mesa@gmail.com. Informations supplémentaires sur le site www.mesa-strasbourg.eu.