drapeau Bosnie Bosnie-Herzégovine

 
 
carte Bosnie-Herzégovine
© Commission européenne
 
  • Adhésion au Conseil de l’Europe : 2002
  • Superficie : 51 197 km2
  • Population : 3,83 millions d'habitants (2014)
  • Capitale : Sarajevo
  • Langues officielles : bosniaque, serbe et croate
  • Religions principales : Musulmans, Catholiques, Orthodoxe
  • Régime politique : République
  • Chef de l'Etat : Présidence collégiale tournante, 3 membres élus au suffrage universel pour un mandat de 4 ans : Zeljko Komsic, Nebojsa Radmanovic et Bakir Izetbegovic
  • Chef du gouvernement :Vjekoslav Bevanda, nouveau premier ministre depuis le 12 janvier 2012
  • Monnaie : Mark convertible (KM)
  • Indicatif téléphonique : + 387
  • Fête nationale : 1er mars
 

Histoire

 
HistoirePlusieurs événements historiques ont contribué à la richesse de la civilisation et de la culture de la Bosnie-Herzégovine d’aujourd’hui. Différentes influences se sont rencontrées pendant des millénaires : les Byzantins et les Francs, les Hellènes et les Ottomans, les Hongrois et les Vénitiens. Les différences sociales et sociologiques, les diverses cultures économiques, et plus encore les différences confessionnelles, ajoutées à la tradition locale, ont engendré un espace particulier, multiconfessionnel et multiethnique, particularités qui sont devenues les caractéristiques essentielles de la Bosnie-Herzégovine.

Photo : Sarajevo, Parlement de Bosnie-Herzégovine © EC
 
  • 1180 : le Ban Kulin est considéré comme le fondateur de l’Etat médiéval bosnien : une Charte conclue par le Ban Kulin avec Dubrovnik en 1189, montre que la Bosnie-Herzégovine était déjà un Etat à l’époque.
  • 1463 : la Bosnie-Herzégovine est conquise par les Ottomans et devient un sandjak de l'Empire ottoman, avec Sarajevo comme capitale. Le règne des Turcs introduisit un système de petits et grands domaines féodaux, un processus relativement intense d’islamisation s’y amorça. Cependant, toute la période de l’occupation ottomane fut, et notamment au XIX siècle caractérisée par des révoltes et des insurrections populaires.
  • 1878 : le congrès de Berlin place la Bosnie-Herzégovine sous l'administration de l’Empire austro-hongrois.
  • 1914 : l'Archiduc François-Ferdinand de Habsbourg, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et son épouse Sophie, sont assassinés à Sarajevo. Cet événement a fourni le prétexte du déclenchement de la Première Guerre mondiale.
  • 1918 : la Bosnie-Herzégovine accepte d’intégrer le Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, rebaptisé en 1929 : Royaume de Yougoslavie.
 
  • 1945-1991 : la Bosnie-Herzégovine est l’une de six républiques constitutives de la Yougoslavie.
  • mars 1992 : le Parlement bosnien proclame l’indépendance de la Bosnie-Herzégovine à la suite d’un referendum.
  • avril 1992 : La Communauté européenne et les Etats-Unis reconnaissent l'indépendance de la Bosnie-Herzégovine. En mai, elle est admise à l'ONU.
  • 14 décembre 1995 : signature à Paris des accords négociés à Dayton qui ont mis la fin à la longue et sanglante guerre qui a fait plus de 200 milles morts et provoqué l'exode de plus de 2,1 millions de personnes.
  • 16 juin 2008 : signature à Luxembourg de l’Accord de Stabilisation et d’Association entre la Bosnie-Herzégovine et l’Union européenne.
  • Juillet 2008 : La Bosnie-et-Herzégovine et la Commission européenne signent la convention de financement concernant le programme national 2007 pour l'instrument d'aide de préadhésion (IAP).
  • 9 novembre 2010 : Levée de l’obligation de visas de court séjour pour les citoyens de Bosnie-Herzégovine.
 

Sarajevo

 
Ivo Andric“Quelle que soit l’heure du jour, quel que soit le lieu, quand vous regardez Sarajevo étendu à vos pieds, la même pensée surgit toujours, même inconsciente. Une ville est là. Une ville qui, en même temps, se transforme, agonise et renaît’’
Ivo Andric, écrivain, lauréat du prix Nobel de littérature en 1961, né à Travnik, Bosnie-Herzégovine

Photo : Ivo Andric, © The Nobel Foundation



La capitale administrative, économique, et culturelle de la Bosnie – Herzégovine est Sarajevo. La ville et ses environs étaient un espace où déjà les anciennes civilisations ont laissé de nombreux vestiges de leur richesse, comme le site néolithique de Butmir ou les thermes romaines d’Ilidza. Le Sarajevo contemporain est connu comme une ville multiconfessionnelle et multiculturelle où les édifices religieux se côtoient : mosquées, églises catholiques et orthodoxes ainsi que des synagogues. En 2005, la ville de Sarajevo a été admise en tant que 83ème membre de l’Association internationale des Villes Messagères de Paix, dont la plus importante mission est la promotion de l’esprit de la paix, de la tolérance et le respect de la diversité multiculturelle dans le monde entier. C’est une ville de rencontres culturelles. Chaque année, le Festival du film de Sarajevo se déroule en août, le Mess Theatre Festival en octobre, le Festival d’hiver en février, le Festival de jazz en novembre.

1984Sarajevo a accueilli en 1984 les XIVème Jeux Olympiques d’hiver. L’infrastructure sportive d’une grande qualité et les célèbres pistes de Bjelasnica, Trebevic, Igman et Jahorina assuraient le bon déroulement des compétitions.

Photo: jeux olympiques 1984, © olympic.org
 

Cinéma bosnien

 
Affiche festival du film de SarajevoLes artistes de Bosnie-Herzégovine, particulièrement les cinéastes, ont connu une reconnaissance internationale, comme le réalisateur Danis Tanovic, lauréat de l'Oscar du meilleur film étranger pour le film ‘No Man's Land’ en 2001, ou Jasmila Zbanic, récompensée par l'Ours d'or du meilleur film du 56ème festival de Berlin 2006 pour son premier long métrage de fiction ‘Grbavica’.


Photo: Affiche du 16ème Festival de Film de Sarajevo
© www.sff.ba
 

Le saviez-vous?

 
  • Le pont de Mostar:Pont de Mostar

Dans la deuxième plus grande ville de Bosnie-Herzégovine, Mostar, la reconstruction de ce pont représente un trait d’union entre deux quartiers de part et d’autre de la rivière : un quartier majoritairement chrétien, d’une part, et un quartier majoritairement peuplé de personnes de rite musulman d’autre part. Ce pont est classé Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.



  • Le tramTram Sarajevo
Le tram, moyen de transport en commun répandu de nos jours dans les villes d’Europe, a connu ses débuts en Bosnie-Herzégovine. En effet, la ville Sarajevo a été la première ville européenne à utiliser le tramway, en 1885..

Photo: Wikimedia Commons




  • Le Café bosnienCafé bosnien
On peut dire que le café bosnien est la boisson nationale et une institution sociale. En fait, en Bosnie-Herzégovine, le café se boit à toute heure de la journée et pour toutes les occasions. Le café traditionnel est le 'bosanska kafa'. Il est semblable à ce que le reste du monde appelle le café turc et est servi avec des carrés de sucre et des 'rahatlokum' (loukoums turcs).

© Ambassade de la Bosnie-Herzégovine, Paris
 
Source des textes:
Ambassade de la Bosnie-Herzégovine, Paris
 
 
 
Liens utiles
 
 

Photo du mois

Photo du mois : LDE printemps Proposer une photo

L'agenda européen


    • 1 avril 2017

      Atelier pour enfants : les fêtes de Pâques tchèques

    • De 15h à 17h. Une rencontre printanière organisée par l’Association franco-tchèque à Strasbourg afin de présenter les fêtes de Pâques tchèques et les traditions tchèques. La rencontre est ciblée surtout aux enfants de tout âge avec des nombreux ateliers pour apprendre par exemple à colorier les œufs de Pâques ou tresser le fouet de Pâques.
      Inscription obligatoire : lieudeurope@strasbourg.eu