Coup de projecteur sur le Corps européen de solidarité

vendredi 22 décembre 2017

Coup de projecteur sur le Corps européen de solidarité

Coup de projecteur sur le Corps européen de solidarité
DG Communication, Commission européenne,
2017, 4p - Brochure grand public
De nombreux jeunes Européens sont prêts à s’engager dans le volontariat ou à travailler pour une bonne cause, dans des projets où l’aide fournie fait la différence, et à faire preuve de solidarité avec les plus démunis. Trouver la bonne occasion peut être difficile. C’est la raison pour laquelle le Corps européen de solidarité a été mis en place. Le Corps européen de solidarité offre aux jeunes la possibilité d’acquérir de précieuses expériences, de développer leurs compétences et d’apporter une contribution à la société. Si vous êtes un jeune à la recherche d’une expérience professionnelle ou de volontariat, ou une organisation cherchant à attirer des jeunes vers vos activités de solidarité, le Corps européen de solidarité peut être la réponse appropriée

Télécharger et/ou commander le document sur Eubook-shop :

 
 

Photo du mois

Photo du mois : 2018-Annee-europeenne-du-patrimoine-culturel Proposer une photo

L'agenda européen


    • 21 avril 2018

      Film-débat « Les ombres, un conte familial »

    • Samedi le 21 avril à 17h00

      Dans le cadre de l’exposition « Objets transmissionnels », suivi par un discussion avec la réalisatrice Leïla Férault-Levy.

      Un conte familial, très personnel qui interroge les racines et pénètre dans les méandres des histoires familiales marquées par la guerre. L’oncle de Leïla naît en 1944 en Pologne, dans l’étable de paysans où se cachaient ses parents. Pour le sauver, son père le dépose sur le rebord d’une fenêtre, avant d’être abattu par les Allemands et jeté dans une fosse. Après la guerre, sa mère (grand-mère de Leïla) émigrée en France, négocie durement le retour de l’enfant avec la famille nourricière. Elle épouse un homme qu’elle dit être le père. L’enfant a grandi, et 46 ans plus tard, il érige un cénotaphe : un tombeau vide, sans corps, pour son père inconnu. Ce jour-là sa famille française et sa famille polonaise sont réunies, seule manque sa mère, qui refuse de retourner en Pologne. À travers cette pierre, Leïla Férault-Levy interroge les ombres, les traces et les répercussions du génocide sur les trois générations de la famille française et polonaise.
      Récompensé par une Étoile de la Scam 2014, ce film a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

      Entrée libre.
    • 22 avril 2018

      Concert klezmer et yiddish

    • Dans le cadre de l’exposition « Objets transmissionnels » avec Lloica Czackis (chant, guitare), Astrid Ruff (chant), Michel Borzykowski (saxophones) et Yves Weyh (accordéon).
      Entrée libre.
      Dimanche le 22 avril à 17h00
      >en savoir plus