Coopération internationale et développement : Lutter contre la pauvreté dans un monde en mutation

jeudi 4 juin 2015

Cooperation internationale-developpement

Coopération internationale et développement : Lutter contre la pauvreté dans un monde en mutation
DG Communication, Commission européenne,
2014, - Brochure grand public
L’Union européenne (UE) et ses États membres sont les premiers donateurs mondiaux d’aide publique au développement (APD). Ensemble, ils ont fourni une aide d’un montant de 56,5 milliards d’euros en 2013, ce qui correspond à 52 % du montant total de l’APD octroyée au cours de cette année. En 2013, l’UE a consacré une somme importante — 14,86 milliards d’euros — à l’aide extérieure au développement. Les pays les moins avancés et à faibles revenus en ont été les principaux bénéficiaires. L’UE est présente dans 140 pays; elle possède une grande expertise et une crédibilité et une neutralité uniques dans les domaines des droits de l’homme, des missions d’observation électorale, de la gouvernance et de la résolution de crises. Les programmes de l’UE s’étendent sur plusieurs années, mobilisant une aide à long terme et prévisible. Il s’agit de deux conditions essentielles à l’intégration de la durabilité dans les politiques de développement. L’UE joue un rôle dans la coordination des actions des différents donateurs. Grâce à sa dimension supranationale, elle peut fixer des objectifs communs ambitieux et élaborer des solutions complètes afin de relever les défis mondiaux liés au développement. Dans le contexte économique actuel, il est plus important que jamais d’éviter les doubles emplois. Enfin, l’UE dispose de la masse critique nécessaire pour relever les défis mondiaux. Les activités de l’UE liées au développement sont coordonnées avec ses actions dans d’autres domaines, tels que l’aide humanitaire, l’environnement, la sécurité et la politique commerciale. La présente brochure fait partie d’une série destinée à présenter le travail de l’UE dans ses différents domaines de compétence, les raisons qui la guident et les résultats qu’elle obtient
Télécharger et/ou commander le document sur Eubook-shop :


 
 

Photo du mois

Photo du mois : 2018-Annee-europeenne-du-patrimoine-culturel Proposer une photo

L'agenda européen


    • 23 janvier 2019

      Les mercredis du Conseil de l'Europe - « Alternatives à la rétention d’enfants migrants en France »

    • Dans le cadre des Mercredis du Conseil de l'Europe, une conférence portant sur le thème des « Alternatives à la rétention d’enfants migrants en France », en présence de Mme Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au Maire de Strasbourg en charge des relations européennes, internationales et des droits de l'Homme, de Mme Marie-Christine Verdier-Jouclas, députée de l'Assemblée nationale, de M. Pierre-Alain Fridez, Conseiller national de la Suisse, et de Mme Nathalie Lequeux, juriste, défenseur des droits, se tiendra le mercredi 23 janvier 2019 de 18h30 à 20h à la Salle des Mariages de l'Hôtel de Ville de Strasbourg.

      Inscriptions auprès de nadine.michalak@coe.int . Plus d'informations sur le site du Lieu d'Europe.
    • 25 janvier 2019

      Rencontre - « Vivre à l'est, côté mur, Roumanie... »

    • Les écrivains roumains d'aujourd'hui ont plongé dans la vie que leur peuple menait à l'Est, côté mur : pendant que le corset de la dictature se resserre, les gens vivent. Comment ?

      Une rencontre avec Laure Hinckel, Nicolas Cavaillès et Cristina Hermeziu aura lieu le vendredi 25 janvier 2019 à partir de 17h30 à la Librairie Kléber.

      Retrouvez le programme des conversations de janvier sur le site de la Librairie Kléber.
    • 25 janvier 2019

      Journée d'étude - « Art et Europe médiane »

    • Depuis 2016, la B.N.U. et le réseau national « Connaissance de l’Europe médiane » (« Groupement de recherche » n°3607 du C.N.R.S.), appuyés sur l’équipe de recherche E.A. 3400 (faculté des Sciences historiques de l’université de Strasbourg), contribuent à faire mieux connaître l’Europe médiane en Alsace. Dans cet espace entre Allemagne et Russie (qui comprend des collections de rang mondial), l’art a participé et participe encore à des débats brûlants : rapport entre images et religion, croisement entre l’Orient et l’Occident…

      En dialogue avec leurs collègues étrangers, les chercheurs de l’université présenteront leurs travaux récents allant de la Bohême médiévale aux rivages de Bulgarie, en passant par l’art islamique à Vienne, dans une manifestation ouverte au public.

      Cette journée d'étude aura lieu le vendredi 25 janvier 2019 de 9h à 17h dans l'Auditorium de la BNU. Retrouvez le programme détaillé de la journée sur le site de la BNU.