Les pères fondateurs de l’Union européenne

vendredi 13 décembre 2013

Les pères fondateurs de l’Union européenne
DG Communication, Commission européenne,
2013, 28p. (Comprendre les politiques de l’Union européenne). - Brochure grand public
Il y a un peu plus d’un demi-siècle, quelques esprits visionnaires ont insufflé vie à l’Union européenne telle que nous la connaissons aujourd’hui. Sans leur énergie et leur engagement, cet espace de paix et de stabilité que nous considérons comme une évidence n’existerait pas. Résistants, hommes politiques ou avocats, les pères fondateurs formaient un groupe de personnalités diverses mues par le même idéal: la création d’une Europe pacifiée, unie et prospère. Nous retraçons ici le parcours de onze d’entre eux. Beaucoup d’autres ont inspiré le projet européen et œuvré sans relâche à son aboutissement. Cette publication fait partie de la série «Comprendre les politiques de l’Union européenne» qui explique ce que fait l’UE dans ses différents domaines de compétence, pour quelles raisons elle agit et quels résultats elle obtient
Télécharger et/ou commander le document sur Eubook-shop :

 
 

Photo du mois

Photo du mois : 2018-Annee-europeenne-du-patrimoine-culturel Proposer une photo

L'agenda européen


    • 21 avril 2018

      Film-débat « Les ombres, un conte familial »

    • Samedi le 21 avril à 17h00

      Dans le cadre de l’exposition « Objets transmissionnels », suivi par un discussion avec la réalisatrice Leïla Férault-Levy.

      Un conte familial, très personnel qui interroge les racines et pénètre dans les méandres des histoires familiales marquées par la guerre. L’oncle de Leïla naît en 1944 en Pologne, dans l’étable de paysans où se cachaient ses parents. Pour le sauver, son père le dépose sur le rebord d’une fenêtre, avant d’être abattu par les Allemands et jeté dans une fosse. Après la guerre, sa mère (grand-mère de Leïla) émigrée en France, négocie durement le retour de l’enfant avec la famille nourricière. Elle épouse un homme qu’elle dit être le père. L’enfant a grandi, et 46 ans plus tard, il érige un cénotaphe : un tombeau vide, sans corps, pour son père inconnu. Ce jour-là sa famille française et sa famille polonaise sont réunies, seule manque sa mère, qui refuse de retourner en Pologne. À travers cette pierre, Leïla Férault-Levy interroge les ombres, les traces et les répercussions du génocide sur les trois générations de la famille française et polonaise.
      Récompensé par une Étoile de la Scam 2014, ce film a reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

      Entrée libre.
    • 22 avril 2018

      Concert klezmer et yiddish

    • Dans le cadre de l’exposition « Objets transmissionnels » avec Lloica Czackis (chant, guitare), Astrid Ruff (chant), Michel Borzykowski (saxophones) et Yves Weyh (accordéon).
      Entrée libre.
      Dimanche le 22 avril à 17h00
      >en savoir plus